Coronavirus : des imprimantes 3D pour fabriquer des visières médicales à grande échelle en Normandie

Face à la pandémie de Covid-19, une "usine partagée" a été lancée par la Région et Le Dôme à Caen. Objectif : fabriquer 500 visières de protection pour les services hospitaliers de la région.

Le prototype de ces visières de protection a été validé par le CHU de Caen et l'Agence Régionale de Santé.
Le prototype de ces visières de protection a été validé par le CHU de Caen et l'Agence Régionale de Santé. © Jean-Michel Guillaud / France 3 Normandie
L’union fait la force en Normandie. Pour lutter contre la propagation du coronavirus, la Région et le cCentre de sciences de Caen Normandie "le Dôme" coordonnent une confection numérique de matériel de protection sanitaire réutilisable à destination des professionnels de santé de toute la région. 

Imprimantes 3D et machines de découpe laser 


En premier lieu, ce sont des visières de protection qui vont être fabriquées grâce à une impression en 3D. Le prototype (présenté ci-dessous) a été validé par l’Agence Régionale de Santé et le CHU de Caen qui a déjà testé ces équipements. Elles offrent aux soignants, en complément des masques chirurgicaux, une protection intégrale du visage.
   

500 visières par jour


Cette production se concentre autour de trois pôles : Caen, Rouen/Le Havre et Cherbourg/Saint-Lô. 

A ce jour, 15 structures du territoire représentant près de 70 imprimantes 3D et 10 machines de découpe laser se sont jointes à l’élan de solidarité, en offrant leur savoir-faire ainsi que des matières premières. Le reste du projet sera intégralement financé par la région Normandie.

A terme, près de 500 visières de protection pourront être fabriquées quotidiennement.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société