Covid-19 en Normandie : le taux d’incidence régional en baisse dans les 5 départements

Pour la première fois, le taux d'incidence est en baisse dans les cinq départements normands. Seule la Seine-Maritime présente un taux d’incidence supérieur à 100 (114,4). Le nombre de personnes hospitalisées est cependant en légère augmentation. L'ARS Normandie fait le point.

En Normandie, le taux d'incidence continue de diminuer depuis 2 semaines, et pour la première fois, dans les cinq départements de la région. "Il passe au-dessous du seuil de 100 pour atteindre 90 nouveaux cas pour 100 000 habitants, soit une baisse de 19,9% par rapport à la semaine dernière (113,46 lors du dernier point de situation)", indique l'Agence Régionale de Santé (ARS) Normandie dans son point hebdomadaire sur la situation épidémique de Covid-19.

Une diminution qui s’observe en particulier dans le Calvados et la Manche, où la baisse est de plus de 30% sur une semaine. Seule la Seine-Maritime présente encore un taux d’incidence supérieur à 100 (114,4).

Un taux de positivité stable

Entre le 22 et le 28 août, 144 909 personnes ont été testées dont 2 975 ont présenté un résultat positif. Le taux de positivité reste stable (2,05% contre 2,26% lors du dernier point de situation). Seuls les départements de l’Eure (2,24%) et de la Seine-Maritime (2,54%) présentent des taux supérieurs à 2.

Le virus circule toujours, le respect des gestes barrières reste indispensable.

Agence Régionale de Santé (ARS) Normandie

"Le dépistage reste l’une des meilleures armes pour lutter contre la propagation du virus. Se faire tester est essentiel, y compris pour les personnes asymptomatiques, pour casser le plus rapidement possible les chaînes de contamination", indique l'ARS Normandie. Des opérations de dépistage éphémères sans rendez-vous sont organisées partout dans la région. 

Le nombre d'hospitalisations en légère augmentation

Cette baisse du taux d"incidence observée au niveau régional ne se retrouve toujours pas dans les hôpitaux qui voient leur activité Covid-19 augmenter. Au 30 août, 432 personnes sont hospitalisées pour Covid-19 (contre 424 le 23/08), dont 66 en réanimation (contre 57 le 23/08). Le nombre de nouvelles hospitalisations conventionnelles est proche de 10 nouveaux séjours en moyenne par jour depuis plus de deux semaines. Les entrées directes en réanimation oscillent entre 1 et 3 entrées par jour en moyenne sur la même période.

"Dans un contexte sanitaire où le virus continue de circuler, l’ARS appelle à la plus grande prudence et au respect indispensable des gestes barrières : port du masque, lavage des mains, limitation des interactions sociales. Chacun a un rôle à jouer dans la lutte contre l’épidémie."

72% des Normands complètement vaccinés

La campagne vaccinale se poursuit sur tout le territoire national et dans la région. Au 29 août, 2 581 259 personnes ont reçu au moins une dose et 2 338 514 personnes bénéficient d’un schéma vaccinal complet. Au total ce sont 4 714 808 injections qui ont été réalisées. Au 22 août 2021, 81,5 % des Normands éligibles ont reçu au moins une dose et 72 % sont complètement vaccinés.

A l'heure de la rentrée des classes, déjà 60,3% des 12-17 ans normands ont reçu au moins une dose. L’extension du pass sanitaire s'étendra aux 12-17 ans à compter du 30 septembre. Les adolescents volontaires peuvent déjà se faire vacciner dans les centres de vaccination, en ville (médecins traitants, infirmiers, pharmacies, sages-femmes...) ou lors d’opérations d’«aller-vers» pour être vaccinés.

Une troisième dose pour les plus fragiles

Les prises de rendez-vous pour la troisième dose de vaccin contre le Covid-19 ont débuté lundi 30 août. Les populations éligibles à un rappel vaccinal sont les suivantes :

À l’exception du vaccin Janssen, cette dose de rappel doit être administrée après un délai d’au moins 6 mois suivant la vaccination complète. Pour les personnes ayant reçu le vaccin Covid-19 Janssen, la Haute Autorité de Santé recommande un délai minimal de 4 semaines entre la primo-vaccination et la dose de rappel.

À partir de la mi-septembre, les résidents des EHPAD et des USLD se verront proposer le rappel vaccinal directement au sein des établissements.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société vaccins - covid-19