Covid-19 en Normandie : une incidence exceptionnellement élévée

Publié le Mis à jour le
Écrit par Myriam Libert

L'ARS a livré son point de situation sanitaire hebdomadaire. L'Agence de Santé alerte sur une circulation record du virus dans tous les départements normands, avec une hausse d'incidence de 8,9% en une semaine.

L'Agence Régionale de Santé parle d'une situation épidémiologique exceptionnelle en Normandie. En une semaine, le taux d'incidence du virus dans la région a augmenté de 8,9%, atteignant ces jours-ci des records, avec 2520 cas pour 100 000 habitants.

Infographie - Normandie Covid 19, Taux d'incidence par département (Calvados, Eure, Manche, Orne et Seine-Maritime)

Aucun département normand n'est épargné par cette augmentation :

  • Normandie : + 8,9 % (taux d’incidence SPF du 09/01 au 15/01 : 2 520,7)
  • Calvados :  + 10,4 % (taux d’incidence SPF du 09/01 au 15/01 : 2310,5)
  • Eure : + 11,3 % (taux d’incidence SPF du 09/01 au 15/01 : 2700,08)
  • Manche : + 20,9 % (taux d’incidence SPF du 09/01 au 15/01 : 2038,6)
  • Orne : + 21,7 % (taux d’incidence SPF du 09/01 au 15/01 : 2101,8)
  • Seine-Maritime : + 2,5 % (taux d’incidence SPF du 09/01 au 15/01 : 2834,2)

Une activité hospitalière liée au covid en hausse

Dans ce contexte épidémiologique, l'activité hospitalière liée au virus continue d'augmenter.

-Au 17 janvier, 1202 personnes sont hospitalisées pour covid, contre 988 la semaine dernière. 

-130 personnes sont en réanimation, contre 113 au dernier point de situation

Le nombre de patients covid hospitalisés a dépassé le niveau de la première vague.

L'ARS demande à tous les établissements de santé d'activer le "Plan Blanc"

Face à cette situation exceptionnelle, l'ARS a demandé à tous les établissements de santé, publics ou privés, d'activer leur Plan Blanc. Ce plan est un dispositif d'urgence qui permet la mobilisation de personnels supplémentaires.

L'ARS rappelle que dans ce contexte hivernal de forte circulation de virus (grippal..) et d'épidémie de Covid, il convient de ne pas surcharger les urgences, et de toujours passer par les médecins régulateurs du 15. 

Gestes barrières, vaccination et dépistage

Pour lutter contre cette déferlante du virus, l'ARS mentionne l'importance du respect des gestes barrières, mais aussi de la vaccination et du dépistage systémique aux premiers symptômes, ou lorsque l'on est cas contact.

Le dépistage en hausse. Entre le 9 et le 15 janvier, près de 360 000 personnes se sont faites dépister en Normandie. 83270 personnes ont été testées positives au Covid. Un taux de positivité en hausse par rapport à la semaine dernière : 23,25% contre 18,47% la semaine précédente.

Pour répondre à cette forte demande de dépistage, les professionnels de santé sont plus que jamais mobilisés, avec 2800 structures disponibles dans la Région : laboratoires, pharmacies, cabinets médicaux. La liste des sites est à retrouver sur santé.fr.

Les opérations ponctuelles, appelées "aller-vers" se poursuivent en Normandie. Une vingtaine d'opérations sont prévues d'ici la fin du mois. La liste des aller-vers en Normandie est consultable sur le site de l'ARS Normandie

La vaccination se poursuit dans la région à un rythme soutenu. Au 16 janvier, 7 125 529 injections ont été réalisées en Normandie depuis le début de la campagne de vaccination. Le rappel vaccinal peut être effectué à partir de trois mois après la dernière injection ou la dernière infection au Covid. Ce rappel est indispensable pour conserver son pass sanitaire.

Pour info, la Normandie reste la région où le taux de vaccination des 5-11 ans est le plus important en France métropolitaine.

Les plus de 65 ans bénéficient d'un accès prioritaire à la vaccination, et peuvent obtenir leur rappel sans rendez-vous dans les centres de vaccination. Par ailleurs, les personnes les plus à risque de Covid sévère disposent d'une ligne téléphonique dédiée pour prendre rendez-vous : 0800.730.956 (numéro vert).