Covid-19 et confinement : comment bien assainir sa maison et chasser les virus

En cette période de crise sanitaire où l’on passe beaucoup de temps à la maison -confinement oblige- il est important veiller à la qualité de l'air que l'on respire. Quels sont les bons gestes à adopter pour garder un intérieur sain ? #Onvousrépond avec les experts d'Ensemble c'est mieux.

© pixabay

Contrairement à une idée reçue, l'air intérieur est souvent plus pollué que l’extérieur, c’est un véritable enjeu de santé publique. "On respire 15.000 litres d’air chaque jour et on passe l’essentiel de son temps en intérieur" précise Sandrine Corre, animatrice santé-environnement du Centre Permanent d’Initiatives pour l’Environnement Vallée de l’Orne et invitée de l’émission Ensemble C’est Mieux, sur France 3 Normandie.

Selon l'Institut américain Health Effects Institute, la pollution intérieure aurait ainsi provoqué 2,6 millions de morts dans le monde en 2016 et elle consttuerait la 8e cause de mortalité.

Penser à aérer régulièrement

© pixabay

La première chose à faire c’est d’aérer. Il est conseillé d’ouvrir sa fenêtre pendant 10 minutes matin et soir, même pendant un épisode de pollution. Cela permet de renouveler l’air. Ce courant d’air va permettre de chasser les acariens, les molécules toxiques et la poussière.

Les substances dont il faut se méfier sont les COV : composés organiques volatils. Ils sont présents partout, des revêtements plastiques aux colles et peintures. Sandrine Corre conseille pour les produits neufs de "laisser le produits s’aérer longtemps".

Assainir l’air intérieur c’est aussi se débarrasser du virus

Plusieurs études tendent à démontrer que le virus de la Covid-19 reste en suspension dans l’air intérieur. Ainsi depuis Octobre 2020, l’aération des pièces a rejoint la liste des gestes barrières contre le coronavirus.

L’aération des locaux qui est toute simple à faire, même pendant l’hiver, va réduire la quantité éventuelle de virus dans vos pièces. À renouveler plusieurs fois par jour.

Jérôme Salomon, Directeur général de la Santé

Sur sa plaquette listant les différents gestes à adopter pour se protéger du virus ainsi que sur son site, le gouvernement recommande ainsi d' "Aérer les pièces 10 minutes, trois fois par jour". 

Le piège des bonnes odeurs

Et si pour assainir son intérieur on utilisait les produits dont on nous vante tant les mérites à la télé ? Les bougies parfumées par exemple ? Attention c'est une fausse bonne idée. Les bougies et encens dégagent des produits polluants comme du benzène ou du formaldéhyde, des substances cancérigènes. Et pour les huiles essentielles, il faut les utiliser avec parcimonie. Selon Sandrine Corre, elles peuvent être néfastes pour les jeunes enfants ou les personnes présentant des problèmes respiratoires.

Pour se débarrasser des odeurs désagréables, Angèle Hiverlet, consultante en développement durable et Zéro Déchet à l'Effet colibri a une solution qui peut en surprendre plus d'un : “par exemple pour chasser les mauvaises odeurs de WC, craquer une allumette suffit !”

Faire ses produits ménager maison 

Fabriquer ses produits soi-même, c’est tendance et c'est aussi une solutions pour éviter de polluer son intérieur. Vos deux alliés seront le vinaigre blanc et le bicarbonate de soude. Bon, on vous l'accorde, l’odeur du vinaigre peut en décourager certains... mais c'est redoutablement efficace.

© pixabay

Perle, une téléspectatrice d’Ensemble C’est Mieux nous donne son secret: "Ma petite astuce est de récupérer une  écorce d’orange que j’ai mangé le matin, de préférence bio, et la rajouter à du vinaigre blanc. Ainsi on a une agréable odeur et un désinfectant de plus"

VIDEO. Comment fabriquer ses propres lingette désinfectante maison et zéro déchets ?

Voici la recette d'Angèle Hiverlet :

durée de la vidéo: 03 min 19
Extrait Ensemble c'est mieux

Vous avez besoin de:

On mélange l’eau et le savon noir dans un bol. Puis, on ajoute le vinaigre blanc. Normalement une petite réaction se fait dans la préparation. On découpe des anciens draps en petite lingette, avec des ciseaux crantés, cela évitera la présence de petits fils. 

On imbibe alors nos lingettes et on les met dans notre bocal. Vous pouvez l'utiliser plusieurs semaines après pour nettoyer une table ou même les toilettes.

Replay Ensemble c'est mieux

Petite astuce : on peut rajouter de l’huile essentielle d’arbre à thé, elle est antibactérienne (et en plus ça sent bon) !

Pour revoir toutes les émissions Ensemble c'est mieux, rendez-vous sur cette page !

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
société santé confinement : conseils pratiques covid-19 infos pratiques