COVID-19 un an après, Stéphanie Kerbarh, Députée LREM de la Seine-Maritime dans Dimanche en Politique

Un an après le confinement, la députée de Seine-Maritime reviendra sur les sujets d'actualité notamment sur les problèmes économiques liés à la fermeture des restaurants mais aussi sur la filière éolienne qui a débuté son recrutement.

Depuis vendredi soir minuit, la Seine- Maritime et l’Eure se retrouvent dans le même bateau que ses deux régions voisines saturées de cas positifs au covid: l’Ile de France et les Hauts-de-France.

La Normandie est donc ce matin coupée en deux par un nouveau confinement et ce, pour au moins quatre semaines : d’un côté, les trois ex départements bas-normands pour l’instant épargnés et de l’autre, les deux ex départements haut-normands soumis à de nouvelles restrictions comme l'a annoncé Stéphanie Kerbarh sur son compte Twitter :

Des restrictions destinées à ralentir la propagation du virus et désaturer les services de réanimation alors que la vaccination à l’Astrazeneca, stoppée pour 1 semaine, vient de reprendre.

Un an après le confinement total historique vécu par les Français, une partie de la région y replonge donc, peut on espèrer pour la dernière fois…mais quel bilan peut-on tirer des initiatives prises par le gouvernement ?

Pour le moment, il semblerait que les entreprises qui se sont adaptées tirent leur épingle du jeu, d’autres en revanche n’ont pas ou presque repris leur activité depuis un an maintenant…ce sont les restaurateurs qui ne voient pas le bout du tunnel…des solutions émergent pourtant comme celle proposée par Stéphanie Kerbarh Députée de Seine- Maritime (LREM).

Sur le plateau de Dimanche en politique, Emilie Leconte recevra:

Retrouver le magazine politique de la rédaction

Présenté par Emilie Leconte

Rédaction en chef : Maud de Bohan et Gilles Lefèvre

Diffusion :

Chaque dimanche à 11h30 sur France 3 Normandie

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité