Confinement de l'Eure et de la Seine-Maritime : pour quel motif puis-je changer de département ou de région

La Seine-Maritime et l'Eure repartent pour un confinement de quatre semaines, à partir de ce vendredi 19 mars à minuit. Quels déplacements seront autorisés ? On répond à vos questions.

 

Confinement, une attestation de déplacement doit-elle être accompagnée de son justificatif ?
Confinement, une attestation de déplacement doit-elle être accompagnée de son justificatif ?

La Seine-Maritime et l'Eure vont être reconfinés pour un mois. Le Premier ministre Jean Castex a annoncé de nouvelles mesures restrictives dans 16 départements pour freiner l'épidémie de Covid-19. Un confinement sept jours sur sept, avec un couvre-feu à partir de 19h. Ces mesures prendront effet ce vendredi 19 mars à partir de minuit. 

Les déplacements inter-départementaux autorisés

Malgré un reconfinement 7 jours sur 7, les déplacements seront autorisés en journée, de 6 heures à 19 heures. Il sera possible de sortir de chez soi sans durée limitée, dans un rayon de 10 km autour de son domicile, pour se promener ou encore pratiquer une activité physique. Il est impératif de se munir d'une attestation.

Au-delà des 10 kilomètres, il est possible de se déplacer dans le département en cochant sur l’attestation l’une des cases de motifs dérogatoires au confinement :

Autrement dit, il sera possible de passer de l’Eure à la Seine-Maritime à condition d’un motif valable et d’une attestation.

► Attestations de déplacement à télécharger (ou à recopier) sur le site du ministère de l'Intérieur 

Les déplacements inter-régionaux interdits mais...

Pour les habitants des territoires concernés, "s'agissant des déplacements hors du domicile, ils seront encadrés, mais selon des règles plus souples qu'en mars et novembre dernier. Les déplacements inter-régionaux seront interdits sauf motifs impérieux ou professionnels", a indiqué jeudi le Premier ministre. 

Par exemple, il sera possible de se déplacer à Paris en semaine pour le travail, mais impossible pour un Parisien de se rendre dans sa résidence secondaire sur la côte fleurie normande le week-end.

"Il y aura des contrôles significatifs pour vérifier les déplacements inter-régions, au niveau des péages, des routes nationales et du réseau ferré", a indiqué Pierre-André Durand, prefet de Seine-Maritime, avec une tolérance pour le premier week-end de confinement. 

Qu’est-ce qu’un motif familial impérieux ?

La liste des motifs impérieux de ce nouveau confinement n’a pas encore été communiquée, mais ces derniers devraient tourner autour des questions de santé, d’aide aux personnes vulnérables ou professionnel. Sur son site, le gouvernement précise : "Un motif familial impérieux correspond à une situation manifestement nourrie d’urgence ou de gravité qui nécessite de se déplacer sans délai pour y répondre". Il serait donc possible, en cochant sur l'attestation la case "motif familial impérieux" de :

En cas de contrôle, ces motifs doivent se justifier.

La preuve du motif familial impérieux doit être apportée par tout document, en format papier ou numérique, qui permet de justifier la situation invoquée.

Les personnes qui contreviendront sans motif valable au couvre-feu ou au confinement s'exposeront comme avant à une amende de 135€ la première fois, 200 en cas de récidive dans les 15 jours et 3750€ ainsi que six mois d'emprisonnement en cas de seconde récidive.

Puis-je partir en vacances ?

Peut-être aviez-vous prévu des vacances en avril ? Si vous habitez la Seine-Maritime et que vous aviez prévu de vous rendre dans le Calvados ou la Manche, non concernés par le confinement, il faudra sûrement changer vos plans. Les déplacements hors régions confinés sont interdits, sauf pour motifs impérieux.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société confinement