Rallye automobile : un défi père - fille sur les routes de Normandie

Un sport automobile sans défi de record de vitesse, ça existe ? Oui, parfaitement. Et en Normandie en plus. Installez-vous confortablement et laissez-vous embarquer pour une course de régularité sur de jolies petites routes Normandes à bord d'une Fiat 1500 S. En voiture !

Par Catherine Gauberti

Le saviez-vous ? La Normandie est une terre de rallye. C'est en 1894 qu'a eu lieu la première compétition de l'histoire des rallyes, avec le rallye automobile Paris - Rouen. Sur la ligne de départ, à l'époque, on comptait des voitures à pétrole rivalisant avec des voitures à vapeur... Presque 125 ans plus tard, la Normandie compte environ 20 rallyes par an, sur son réseau routier de presque 70 000 km qui est devenu un terrain d'entraînement pour de nombreux pilotes chevronnés. 

Mais un rallye n'est pas forcément synonyme d'exploit sportif spectaculaire. Il faut parfois faire preuve d'adresse et de constance, c'est justement le cas des rallyes de régularité. C'est ce qui a séduit Vincent Chatelain, le présentateur de notre mag du dimanche, en quête d'immersions en tous genres, pour notre plus grand plaisir...  
 
Le Rallye Père fille sous la pluie (0'23) - Extrait Vachement normand - octobre 2019

  
Laurent Blomet, organisateur du Rallye père fille
Laurent Blomet, organisateur du Rallye père fille
 

Après le Rallye père-fils, le Rallye père-fille

Aussi loin qu'il s'en souvienne, Laurent Blomet est un passionné d'autos. Après avoir créé en 2012 le Rallye père-fils, il a lancé sur le même modèle, le Rallye père-fille qui en est à sa 3ème édition.

Dans le siège bébé je faisais rouler une voiture sur moi en faisant le bruit (…) c’est dans mon ADN, je  l’ai pas choisi c’est comme ça.
Laurent Blomet, organisateur du Rallye Père fille

L'idée consiste à "regrouper l’espace d’un week-end des pères et des filles amateurs de belles choses, pour une épreuve de régularité". Donc ici, pas question de vitesses endiablées sur les routes normandes.
 

La règle du jeu : on détermine au départ une vitesse, qui doit être inférieure à 50 km/h, et on fait le pari de s'y tenir. Rien ne sert de courir, il faut partir et arriver à point. On s'insère dans la circulation normale, on respecte le code de la route, on s'arrête aux feux et aux "stops"... Toute déviation compte comme mauvais point. Au final, le gagnant est l'équipage qui totalise le moins de mauvais points. La monture n'est pas non plus imposée : le rallye est ouvert aux GT (voiture de Grand Tourisme) de toutes époques, mais cependant, certaines font exception, comme la New Stratos en lice cette année à Deauville dont le prix se compte en centaines de milliers d'euros.

En fait c’est comme une jolie antiquité, tout le monde est content d’aller visiter un musée, mais là c’est des musées roulants, quoi. C’est du plaisir partagé, je trouve, les vieilles voitures.
Olivier Regnard, collectionneur de vieilles voitures, à propos des voitures anciennes 

 
Sixtine et Olivier Regnard, participants au Rallye père fille 2019
Sixtine et Olivier Regnard, participants au Rallye père fille 2019

En mai 2020 le rallye se disputera à Saint Tropez, mais en cette année 2019, les voitures ont parcouru les routes normandes. C'était une occasion pour Sixtine Regnard de se retrouver le temps d'un week-end avec son père, pour un moment privilégié, au milieu d'un cursus de médecine qui la tient éloignée de lui le reste de l'année. Une occasion aussi pour la Fiat 1500 S familiale de 1964 de rouler des mécaniques.   

Papa au volant, c’est plutôt sportif, va falloir que je m’accroche pour pas avoir mal au cœur.
Sixtine Regnard

Au volant, donc, voici Olivier Regnard, autant de printemps que sa voiture. A ses côtés, Sixtine, aussi experte avec sa road map qu'avec des livres d'étudiante, et un peu plus loin, sur la même route, Vincent Chatelain, en mal d'infos sur les virages à négocier...
 
On va où ? Extrait du Rallye père fille (0'30) - Vachement normand octobre 2019


Un rallye de connaisseurs

Vincent Chatelain, n'a pas la chance de conduire avec sa fille et pour cause, il n'en n'a pas ! C'est Alan Landrain qui sera son pilote pour l'occasion. Alan est un ancien pilote professionnel, aujourd'hui gestionnaire de pièces automobiles, passionné depuis son plus jeune âge, lorsqu'il attendait le passage des voitures de rallye devant la porte de son jardin.
Alan connaît parfaitement le rôle du co-pilote : avoir toujours un virage d'avance dans "l'annonce", et ne jamais, ou presque, lever les yeux du road book. Pour Alan, le co-pilotage est une histoire de famille : c'est sa petite cousine qui s'assied d'habitude à ses côtés. Gagner un rallye, ça ne s'improvise pas, c'est une histoire d'équipe, pour preuve, Alan et Vincent qui viennent seulement de faire connaissance s'emmêlent un peu les pinceaux...
 
Rallye automobile Père et fille (25'40) Vachement Normand - octobre 2019
Immersion au coeur d'un rallye automobile en Normandie, course de régularité où l'équipage doit être composé d'un père et sa fille. - France 3 Normandie - France 3 Normandie / Média TV

Le Rallye père - fille
Vachement normand !
à voir aussi Dimanche 20 septembre 12h55
sur France 3 Normandie

Le rallye père - fille en Normandie

En quelques chiffres, le rallye père-fille 2019 c'est : 

  • la 3e édition
  • 2 jours de rallye
  • 435 km à parcourir
  • 50 équipages inscrits 
  • ages des participantes : de 10 ans à un peu plus de 40 ans
  • frais d'inscription 4 000 € par personne

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus