• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Pour défendre les services publics, Force Ouvrière organise une “rando-revendication”

Partis du Havre dimanche, des militants du syndicat Force Ouvrière cheminent en Normandie et font des étapes clés sur des lieux symboliques où les services publiques sont menacés.

Par Julie Howlett

Pas de République sans services publics, le slogan n'est pas neuf, en revanche, la méthode choisie par FO pour le propager, est plutôt originale. Ces militants sont partis dimanche du Havre, la ville du Premier Ministre Edouard Philippe. Ils cheminent en Normandie jusqu'à Paris pour dénoncer la suppression des services publics.


La marche a débuté dimanche au Havre, ville symbolique comme l'explique Christian Grolier, secrétaire général FO, fonction publique

L'idée c'était de partir symboliquement de la ville dont Edouard philippe, aujourd'hui Premier Ministre, était le maire. C'est le patron de tous les fonctionnaires. Nous voulons aller à Matignon pour lui expliquer toutes nos problématiques de pouvoir d'achat et de défense du service public de proximité.

Des étapes sur des services publics menacés

Et pour défendre ces services publics, ce périple fait des étapes sur des points clés comme Bernay hier et sa maternité menacée de fermeture, demain la Poste et l'EPHAD public de Vernon, et aujourd'hui mardi 5 février, le collège Pablo Neruda d'Evreux. Cet établissement d'éducation prioritaire accueillait plus de 400 élèves l'an dernier. Il a été fermé à la rentrée 2018.

Pas d'augmentation pour les fonctionnaires


Le message martelé : il faut maintenir les services publics de proximité et arrêter de dénigrer les fonctionnaires. C'est ce que souligne Yves Veyrier, Secrétaire général de FO.
 

Les fonctionnaires sont les grands oubliés en matière de salaire. Il n'y a pas d'augmentation du point d'indice. Ca va faire la 8ème année en 10 ans qu'il y a un gel de l'augmentation des samlaires des fonctiponnaires. Là où le gouvernement incite les entreprises à verser une prime exceptionnelle, lui, dit aux fonctionnaires vous n'en aurez pas !


Jeudi, le cortège est attendu à Paris pour un rassemblement des militants FO, cette fois national. L'intention : se diriger vers Matignon et décrocher un entretien avec le Premier ministre.


Reportage de Elise Laperdrix et Eric Lombaert, montage Carole Lebret :
 


 


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Cherbourg: expo de femmes

Les + Lus

Les + Partagés