Démographie : la Normandie dans le Top 4 des régions françaises qui ont perdu le plus d'habitants en 2022

La Normandie a perdu en 5 ans 10 500 habitants, plaçant notre région au deuxième rang de celles dont la population diminue le plus. Malgré un solde migratoire positif, la situation s'explique par une trajectoire croisée entre une hausse des décès et une baisse des naissances.

La Normandie continue de perdre des habitants. C'est ce que révèlent les derniers chiffres de l'Insee publié ce jeudi 29 juin, dans le cadre de son étude annuelle de la démographie. 
Le 1er janvier 2023, la Normandie comptait 3 317 000 habitants, soit 2700 de moins qu'en janvier 2022.
Avec 5% de la population française, la Normandie se place au 10ème rang des régions métropolitaines en termes de démographie. 
Une situation inégale en fonction des départements normands : la Seine-Maritime reste le département le plus peuplé de Normandie avec 1 254 200 habitants, puis vient le Calvados avec 700 600 habitants, l'Eure 596 700, la Manche 492 600, et l'Orne avec ses 272 900 habitants. 

Moins de naissances et plus de décès

La baisse de la population normande s'explique par son solde naturel déficitaire depuis 5 ans (baisse des naissances et progression des décès), alors même que le solde migratoire de la Region est excédentaire. 
La Normandie fait ainsi partie des 4 régions françaises dont la population diminue. Elle est aussi la seconde région de France la plus affectée par la baisse de sa population.
En Normandie, la baisse des naissances est continue depuis 2011, avec une chute de 19% sur la période. On note aussi une baisse du nombre d'enfants par femme, avec un niveau historiquement bas dans le Calvados. En revanche, l'indice de fécondité reste relativement stable en Seine-Maritime, dans l'Eure et dans la Manche en 2022.

Une population vieillissante, une espérance de vie qui diminue

Moins de naissances, plus de décès, et une population qui vieillit.
Si les décès diminuent dans les départements de l'Eure (-0,7) et de l'Orne (-2%), la Manche connaît la plus forte augmentation (+4,8%), devant la Seine-Maritime (+3%) et le Calvados (+2,5%).
Avec 2,1% de décès enregistrés sur un an, la Normandie affiche une augmentation deux fois plus élevée que celle de la France dans son ensemble. À l’inverse des naissances en baisse (33 000 en 2022), le nombre de décès a considérablement augmenté ces 10 dernières années : 30 000 décès dans les années 2010, 37 000 en 2022.

Malgré des fluctuations, l'espérance de vie en Normandie a progressé régulièrement au cours des dernières décennies. En 2022, l'espérance de vie a pourtant légèrement diminué, et s'élève dorénavant à 78 ans pour les hommes, et 84,3 pour les femmes. Des chiffres qui restent en deçà de ceux de la France métropolitaine. Le Calvados bénéficie de la meilleure espérance de vie, tous sexes confondus. 

Ainsi la structure de la démographie normande continue de se modifier : diminution des naissances et augmentation des personnes âgées de 65 ans et plus. La génération des babies boomers prend plus de place, au détriment de la population active, et de la part des jeunes en âge d'être scolarisés.
Au 1er janvier 2023, la part des 65 ans et plus représente 23% de la population de Normandie, contre 21,5% en France métropolitaine. La part des moins de 20 ans est désormais la même que celle des 65 ans et plus. Il se peut que dès l'année prochaine les seniors soient plus nombreux que les moins de 20 ans, ce qui serait inédit en Normandie.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité