DIRECT : le couvre-feu à 18h généralisé ,suivez la conférence de presse de Jean Castex du 14 janvier

Le couvre-feu dès 18 heures sera-t-il élargi à d'autres départements français ou sera-t-il généralisé en France ? L'Orne et la Seine-Maritime seront-ils impactés ? C'est une des questions que l'exécutif doit trancher ce jeudi 14 janvier. Suivez la conférence de presse ici, à partir de 18 heures.

Suivez en direct la conférence de presse de Jean Castex du jeudi 14 janvier 2021
Suivez en direct la conférence de presse de Jean Castex du jeudi 14 janvier 2021 © NICOLAS TUCAT / POOL/EPA/Newscom/MaxPPP

Au lendemain d'un nouveau Conseil de défense sanitaire, Jean Castex tient une conférence de presse ce jeudi 14 janvier 2021 à 18 heures.

Il sera entouré de six ministres: Olivier Véran (Santé), Jean-Michel Blanquer (Education nationale), Bruno Le Maire (Economie et Finances), Elisabeth Borne (Travail), Roselyne Bachelot (Culture) et Frédérique Vidal (Enseignement supérieur).

La conférence de presse à suivre ici même dès 18 heures :

direct france 2

 

Environ 20.000 nouveaux cas de personnes positives au Covid-19 sont comptabilisés chaque jour, loin des 5.000 espérés à la mi-décembre par le gouvernement. Mercredi, plus de 23.000 contaminations ont été enregistrées en 24 heures et la pression hospitalière ne faiblit pas, selon les données de Santé publique France.

Annonce du jour : Le couvre-feu à 18 heures sera généralisé à toute la France métropolitaine dès le samedi 16 janvier, vient d'annoncer le Premier Ministre. 

Le couvre-feu à 18 heures a permis "une circulation moins importante du virus" là où il est appliqué

Si l'extension du couvre-feu dès 18 heures au-delà des 25 départements déjà concernés par la mesure semble acquise, reste à en déterminer son ampleur. Quels départements normands pourraient être visés ? L'Orne ? La Seine-Maritime ? "L'intérêt, c'est de contrer l'effet apéro", a reconnu mercredi soir le patron de La République en marche, Stanislas Guerini pour justifier la mesure qui, selon lui, a déjà permis "une circulation moins importante" du virus dans les territoires où elle s'applique déjà.

Un reconfinement semble en revanche pour l'instant écarté, selon plusieurs sources gouvernementales, même si l'exécutif s'inquiète de la circulation du variant "VOC 202012/01", qui a provoqué une flambée épidémique au Royaume-Uni.

En Normandie, au cours des 3 semaines passées, le taux d’incidence régional a progressé de plus de 60 points avec une accélération ces derniers jours. Le taux d’incidence est aujourd’hui de 166,6 : il était de 105,04 le 24 décembre et de 135,9 le 8 janvier, selon l'Agence régionale de Santé.

 


"On n'est pas dans l'extrême urgence", estime l'immunologue Jean-François Delfraissy, président du Conseil Scientifique. Il recommande
de laisser les écoles ouvertes. L'exécutif a déjà annoncé qu'il ne fermerait les écoles qu'en "ultime recours", mais un protocole plus strict encore dans les cantines n'est pas exclu.

Covid-19 : la Normandie est la région la plus "vaccinée" de France

D'après les chiffres communiqués par le ministère de la santé lundi 11 janvier, le nombre de personnes vaccinées et au regard de sa population, fait de la  Normandie la région la plus vaccinée de France. Le rythme des vaccinations va maintenant s'accélerer et de nouveaux centres ouvrent dans tous les départements normands pour accueillir les plus de 75 ans. 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 politique santé société