• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

La Hague recyclera bientôt du combustible usé de centrales ukrainiennes

© Alexandre MARCHI / MaxPPP
© Alexandre MARCHI / MaxPPP

Le géant français du nucléaire Orano (ex-Areva) a annoncé ce jeudi avoir signé un contrat de faisabilité pour le traitement de combustible usé de réacteurs de fabrication soviétique avec l'électricien ukrainien EnergoAtom.

Par AFP

Le géant français du nucléaire Orano (ex-Areva) a signé un contrat de faisabilité pour le traitement de combustible usé de réacteurs de fabrication soviétique avec l'électricien ukrainien EnergoAtom, a annoncé jeudi le groupe. Ce contrat "ouvrira la voie de la filière française du recyclage aux combustibles usés ukrainiens", a souligné Pascal Aubret, directeur de l'unité recyclage d'Orano.

Le contrat porte sur du combustible usé de réacteurs de type VVER 1000, de fabrication soviétique, qui serait traité à l'usine de la Hague, dans la Cotentin.

Après avoir produit de l'électricité, le combustible usé contient 96% de matières recyclables, détaille Orano. Le procédé mis en oeuvre à la Hague "consiste à séparer les matières valorisables, qui serviront à nouveau à produire de l'énergie, et les déchets ultimes qui sont conditionnés de façon sûre et stable".

En 2017, Orano a enregistré une perte de 252 millions d'euros, pour un chiffre d'affaires de 3,9 milliards d'euros, en recul de 10,8%. Le groupe, qui a achevé sa restructuration, a mis en place un projet stratégique à l'horizon 2020 pour retrouver un chiffre d'affaires en croissance et un flux de trésorerie net "durablement positif".

Sur le même sujet

Manifestation des agents EDF devant la centrale thermique du Havre

Les + Lus