Élections européennes. Trop de démocratie tue la démocratie ? L'installation des panneaux électoraux vire au casse-tête pour les petites communes

En 2019, les élections européennes avaient réuni en France 34 listes. Il y en a 38 à l'occasion du scrutin de cette année. De quoi compliquer l'obligation d'affichage qui incombe aux maires, surtout pour les petites communes rurales.

C'est parti !.. La campagne électorale des européennes démarre officiellement aujourd'hui. 38 listes de candidats s'offrent aux suffrages des électeurs. 38 listes dont la publicité devient un casse-tête pour les petites communes qui se doivent d'installer le nombre requis de panneaux d'affichage. Une difficulté accrue quand la commune met en place plusieurs bureaux de vote, puisqu'il est obligatoire d'avoir une série d'emplacements réservés aux affiches électorales à côté de chaque lieu de vote. 

Dans le Calvados, la commune nouvelle de Noues-de-Sienne s'est trouvée confrontée à la réglementation, tombée tardivement. Les services techniques ont été sollicités pour installer les 38 panneaux par bureau de vote, au nombre de huit sur les dix communes que compte Noues-de-Sienne, trois bénéficiant d'un même bureau.

Dans les petites communes, nous avons eu un problème de linéaire, explique Coraline Brison, la deuxième adjointe au maire.

Certains emplacements n'étaient pas assez longs pour recevoir tous les panneaux. Par endroit, nous avons dû les placer sur des routes adjacentes faute de linéaire suffisant. Cela pose un problème de visibilité pour certaines listes qui peut nous exposer à d'éventuels contentieux. Pour l'essentiel, nous avons installé des panneaux métalliques. Pour le reste, nous avons mis du contre-plaqué qu'il a fallu parfois acheter.

Coraline Brison, deuxième adjointe au maire de Noues-de-Sienne et maire de Mesnil-Clinchamps, Mesnil-Benoist et Mesnil-Caussois

Ce complément de panneaux entre dans le budget des frais généraux qui devrait être compensé par la dotation des frais électoraux, poursuit l'élue.

La gestion de l'espace est un problème récurrent pour de nombreuses communes. Avec son sens pratique, la représentante municipale suggère que pour y faire face, le ministère aurait pu demander aux partis politiques de réduire le format des affiches de façon à mieux exploiter les panneaux en positionnant plusieurs formations politiques sur un même panneau.

Autant de panneaux que de besoin sous la responsabilité du maire

 À noter que chaque panneau ou emplacement réservé à une liste doit permettre, à minima, l’apposition de deux affiches, l’une au format A1 et l’autre au format A3 (soit 594 x 841 mm et 297 x 420 mm) et que le nombre d’affiches apposé par chaque liste n’est pas limité. 

La commune peut fabriquer elle-même ses panneaux « dès lors que les surfaces sont planes et en bon état », ou qu'elle délimite des emplacements supplémentaires à la peinture sur les murs des bâtiments publics. Car selon le code de l'environnement, l'affichage sauvage est interdit. En dehors des panneaux officiels, les affiches peuvent être enlevées et sanctionnées par une amende de 1500 euros pour l'afficheur si la commune n'a pas prévu d'emplacement nécessaire. 

L'adjointe au maire conçoit qu'au-delà de 30 listes, cela devient peu commun. Mais les services techniques se sont adaptés et ont répondu aux obligations réglementaires. 

Situation identique à Souleuvre-en-Bocage qui avait anticipé le problème en commandant pour 6 000 euros de contreplaqué. Il s'agissait de couvrir 280 mètres carrés de surface d'affichage supplémentaire nécessaire aux 20 bureaux de vote que compte cette commune nouvelle.

Lors des dernières élections en 2019, nous avions déjà anticipé avec du contreplaqué, mais avec les intempéries, les panneaux n'ont pas tenus. La difficulté a été de trouver la place nécessaire à l'installation des panneaux dans certaines petites communes déléguées. La rangée de panneaux peut faire le tour de la mairie !.. On a fait en sorte que cela reste visible le plus possible mais cela n'empêche pas parfois une discontinuité.

Romain Bourget, responsable des services techniques de Souleuvre-en-Bocage dans le Calvados

Entre la validation de la dernière liste et la livraison du contreplaqué la semaine dernière, que tout le monde s'arrachait, ce travail d'installation des panneaux a dû être fait en un temps record par les 25 agents du service technique. Une façon d'informer au mieux les 6480 électeurs de cette commune nouvelle et de contribuer à la démocratie européenne.    

L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité