Elections régionales: le PS propose la gratuité des transports scolaires

© F3
© F3

Parmi une dizaine de "propositions nationales" qui seront portées par l'ensemble des têtes de listes aux élections régionales de décembre, le Parti socialiste propose la gratuité des transports scolaires.

Par avec AFP

Le secrétaire national du PS aux élections Christophe Borgel a présenté ce mercredi lors d'une conférence de presse une série de mesures qui seront portées par les candidats du parti lors des prochaines élections régionales. A ses côtés, figuraient des représentants des régions Ile-de-France, Pays de la Loire, Bourgogne Franche-Comté, Centre Val de Loire, Normandie.

Ces propositions "ne résument pas nos programmes régionaux, elles viennent s'articuler avec le programme de chacune de nos têtes de listes. Mais elles seront portées toutes par l'ensemble de nos équipes dans chacune des régions", a expliqué M. Borgel.

Premier à avoir promis la gratuité des transports scolaires dans sa campagne, Christophe Clergeau a indiqué que cela représenterait dans les Pays de la Loire où il est tête de liste une économie de 132 euros en moyenne par an pour 150.000 jeunes.

Le PS propose en outre d'instaurer une "carte unique transports", permettant d'utiliser avec la même carte l'ensemble des moyens de transports d'une région; une "garantie formation professionnelle" --"un nouveau droit" qui assurera une formation à tous les chômeurs, à tous les jeunes sortis du système scolaire sans qualification, et à tous les salariés en cours de reconversion--; la généralisation des maisons de santé; le maintien du budget de la culture.

Sur le plan écologique, les régions "mettront en place des aides financières pour l'amélioration thermique et écologique des bâtiments", élaboreront des "plans anti-pollution" et s'engageront pour améliorer "la qualité de l'alimentation dans les cantines scolaires" des lycées (produits bio, de saison, producteurs locaux).

Interrogé sur la mise en place de mesures précises pour lutter contre la pollution, telles que la taxe poids lourds proposée en Ile de-France par Claude Bartolone, M. Borgel a répondu que "les régions (n'étaient) pas au même niveau dans ce qui est déjà fait aujourd'hui, et dans les problèmes qu'elles rencontrent, donc on n'a pas voulu dans le plan national dire: c'est comme ça que cette mesure va être déclinée en région".

Le dévoilement de ces propositions intervient "après un week-end de mobilisation nationale consacrée à la bataille de l'unité" à travers le "référendum" organisé par le parti. Leur objet est "de montrer que les socialistes ne craignent pas la bataille nationale dans cette campagne régionale", a expliqué M. Borgel. Le député de Haute-Garonne a promis "après les vacances scolaires", d'entrer dans un nouveau temps de la campagne, où il s'agira de "démasquer la droite". "Nous aurons à dire quelques mots assez nets sur ce que prépare la droite dans les régions", a-t-il prévenu.

Sur le même sujet

Les + Lus