Résultats Sénatoriales 2020 : qui sont les sénateurs élus ce 27 septembre en Normandie

Douze sénateurs Normands ont été élus par les grands électeurs, ce dimanche 27 septembre. Les élections se tenaient dans Le Calvados, la Seine-Maritime et l’Eure pour le renouvellement de douze sièges.    
 

File d'attente des votants aux sénatoriales 2020, à la préfecture de Rouen, dimanche 27 septembre
File d'attente des votants aux sénatoriales 2020, à la préfecture de Rouen, dimanche 27 septembre © Josette Marcel
Ce dimanche 27 septembre, vous n’avez pas fait le déplacement jusqu’à l’isoloir, pourtant plusieurs de vos parlementaires ont été élus. Ce sont les grands électeurs qui ont voté. Au Sénat, la moitié des sièges vient ainsi d’être renouvelée. Dans toute la France, ce scrutin indirect a concerné 172 sièges sur 348, au total. En Normandie, seuls 3 des 5 départements normands étaient concernés par ce renouvellement : le Calvados, la Seine-Maritime et l’Eure.
Douze Normands ont été élus au scrutin majoritaire. Six en Seine-Maritime, trois dans l’Eure et trois autres dans le Calvados.

Dans le Calvados

Les trois sénateurs sortants sont réélus. Il s'agit de :
-Sonia de la Provôté (UDI)
-Pascal Allizard (LR)
-Corinne Féret (PS)

En Seine-Maritime

Ont été proclamés élus :La liste de Catherine Morin-Dessailly et Pascal Martin obtient donc 4 sièges avec 1423 voix sur 3177. Le PS perd cependant un siège au profit de cetteliste DVD menée par Agnès Canayer, sénatrice sortante


Les résultats officiels sont publiés sur le site du Ministère de l'Intérieur, à voir en cliquant ici


Dans l’Eure

En tête, Hervé Maurey (sortant) et Kristina Pluchet obtiennent près de 50 % des suffrages ( 953 voix) et Sébastien Lecornu (sortant) est élu également.
Défi relevé donc mais en deuxième position derrière la liste du sortant Hervé Maurey (UD), pour le ministre des Outre-Mer engagé dans cette éléction; avec 589 voix sur les 1936 (30,76%) grands électeurs de son département. 
Agé de 34 ans, Sébastien Lecornu a présidé le département de 2015 à 2017mais n'avait jamais été sénateur. Il ne siègera pas au Sénat tant qu'il sera ministre.



Les résultats officiels sont  publiés sur le site du Ministère de l'Intérieur, à voir en cliquant ici

Les anciens sénateurs


En Seine-Maritime, les sièges renouvelés étaient occupés par des élus issus du Parti communiste, des Républicains, du Parti socialiste et du centre. Dans l’Eure, des Républicains et du Centre. Dans le Calvados, de l’Union des Démocrates Indépendants et des Républicains. Parmi eux, six se sont présentés une nouvelle fois à l’élection.
Au Calvados, les futurs mandats étaient particulièrement prisés, avec sept candidats pour trois sièges pour lesquels tous les sortants se représentaient.
 
Céline Brulin (PCF) 
Agnès Canayer (LR)
Didier Marie (PS)
Pascal Martin (Centre)
Catherine Morin-Desailly (Centre)
Nelly Tocqueville (PS)
Nicole Duranton (LR)
Hervé Maurey (Centre)
Ladislas Poniatowski (LR)
Pascal Allizard (LR)
Sonia de la Provoté (UDI)
Corinne Feret (PS)

Ceux qui ont voté

Vote des sénatoriales, dimanche 27 septembre, à Rouen
Vote des sénatoriales, dimanche 27 septembre, à Rouen © Josette Marcel

Près de 5 000 grands électeurs sont passés aux urnes. Ils y étaient contraints : leur vote est obligatoire. Ces votants forment un corps électoral composé de délégués des conseils municipaux, députés et sénateurs de la circonscription, conseillers régionaux et départementaux. Lors de ce suffrage indirect, ils étaient 3 160 en Seine-Maritime, 1936 dans l’Eure et 2093 dans le Calvados.
 

Leurs prochaines missions

Le Sénat est considéré comme le garant de la stabilité des institutions. C’est lui-même une institution protégée puisqu’il ne peut pas être dissout, contrairement à l’Assemblée nationale. Au palais du Luxembourg, les sénateurs représentent ainsi la seconde chambre du Parlement. L’autre est constituée par les députés.
Les sénateurs examinent les projets de loi que le gouvernement leur soumet, d’une part. D’autre part, ils déposent et examinent des propositions de loi.
Les sénateurs assurent également une mission de contrôle du gouvernement. Ils se chargent, par ailleurs, de vérifier que les lois votées soient correctement appliquées. Ils peuvent créer des instances temporaires telles que des missions d’information ou encore des commissions d’enquête. Cela, pour étudier un sujet de façon approfondie et en proposer des réformes.    
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique élections sénatoriales élections