40 mètres de digue cèdent près de Rouen, la tempête Pierrick continue de balayer la Normandie

Sur les bords de Seine, ce mardi 9 avril, la crue a fait des dégâts. Entre Mauny et Bardouville (Seine-Maritime), aucune habitation n'a été touchée, mais tôt ce matin, 40 mètres de digue ont cédé.

L'eau a encore grimpé cette nuit. Alors que la Seine avait déjà débordé hier, elle est une nouvelle fois sortie de son lit, notamment au niveau de plusieurs communes des boucles de la Seine.

À Mauny (Seine-Maritime), au moment de la décrue, vers 5h du matin, la pression de l'eau était si forte que la digue a cédé sur près de 40 mètres. Ce mardi matin, les camions se sont succédés afin de la consolider avant la prochaine marée de cet après-midi. Parallèlement, plusieurs systèmes de pompage doivent évacuer un maximum d'eau dans les bassins de rétention totalement saturés.

Des jardins immergés

"Une nouvelle marée est attendue à 15h, on fait tout notre possible pour combler cette digue pour éviter qu'il y ait un autre débordement. Il y a un risque avéré pour les habitations", s'inquiète Dominique Rousseau, le maire de Bardouville. 

D'autres communes comme celle de Bardouville se préparent à une nouvelle montée des eaux. Pour le moment, aucune habitation n'a été touchée, mais l'eau est montée dans les jardins.

Un peu plus en amont, du côté de Caumont, l'eau s'est déjà retirée ce mardi matin, la route départementale a été nettoyée et est praticable depuis ce matin. Impensable il y a quelques heures. "La Seine a dépassé le mur anti cru et a immergé les jardins qui se trouvent proches de la Seine", confie Sylvain Bonenfant, maire (SE) de Caumont.

Voyez ce reportage tourné par Stéphane Gérain et Olivier Flavien ce mardi matin à Mauny (Seine-Maritime) :

durée de la vidéo : 00h01mn41s
Inondations à Mauny (Seine-Maritime) ©Stéphane Gerain / France Télévisions

Vigilance orange crues

Depuis lundi, le département de la Seine-Maritime est placé en vigilance orange aux crues par Météo-France. Le risque concerne la Seine, en aval de la ville de Poses (Eure), selon la carte du service Vigicrues. Ce risque de crues s'explique par les pluies importantes de ces dernières semaines et des "coefficients de marée en hausse".

Durant les dix derniers jours, la Normandie, tout comme une bonne partie de la France, a connu une succession d'épisodes pluvieux. Ces précipitations, survenant sur des sols déjà saturés en humidité, déclenchent donc des crues à certains endroits, comme au niveau de Rouen. Cette crue n'a cependant pas dépassé celle de mars 2020.

En plus de la Seine-Maritime, le département de l'Eure est toujours en vigilance orange aux crues ce mardi 9 avril. 

Sept départements sont maintenus en vigilance orange vague-submersion, dont la Seine-Maritime et la Manche. Les 5 autres sont les Côtes-d'Armor, le Finistère, l'Ille-et-Vilaine, le Pas-de-Calais et la Somme. 

La Normandie connaît un nouvel épisode de grandes marées depuis lundi jusqu'au 11 avril. De forts coefficients sont attendus allant jusqu'à 113 ce mardi. Les préfectures normandes appellent d'ailleurs à la plus grande prudence tous les usagers de la mer, et en particulier ceux qui pratiqueront la pêche à pied ou qui se promèneront sur le littoral soumis à la marée. "Quelques minutes peuvent parfois suffire pour être isolé par la marée montante."

La circulation perturbée 

En prévision de fortes rafales de vent à cause de la tempête Pierrick, la SNCF a suspendu la circulation des trains sur 3 axes ferroviaires ce mardi matin. 

La circulation des trains est interrompue sur 3 lignes : Caen-Lison-Cherbourg / Caen-Lison-Coutances-Granville-Rennes / Argentan-Granville. Les précisions sont à lire dans cet article.