• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

“Enquêtes de Région”: petites histoires singulières de la seconde guerre mondiale

© France 3 Normandie
© France 3 Normandie

"Enquêtes de Région" s'est mis à l'heure des commémorations du 75ème anniversaire du débarquement en Normandie !
Au programme de l'émission spéciale de ce mercredi soir, des histoires singulières : les faux vétérans, le business du D day et l'énigme des fusillés de la prison de Caen.

Par Myriam Libert

Il y a 75 ans le 6 juin 1944, plus de 130 000 soldats débarquaient sur les plages normandes pour libérer la France.
Un véritable coup de force militaire qui aboutira un an plus tard à la capitulation du 3ème reich.
Le débarquement marquera à jamais l'histoire mondiale et la mémoire des normands.

            Au delà des faits, le jour J est devenu une épopée mythique dont on continue à célébrer les protagonistes, les héros!
Nous sommes tous reconnaissants, et redevables à jamais à ces hommes de nous avoir libéré.
Les vétérans sont les stars des cérémonies et l'on ne cesse de cultiver leur mémoire et de collecter leur mémoire. Alors pour profiter des honneurs, certains vétérans ont enjolivé leur histoire, et certains l'ont créé de toutes pièces.
On les appelle les faux vétérans du jour J. Retour sur quelques uns de ces faux héros.
Extrait Enquêtes de Région "les faux vétérans"


            Avec la disparition des vétérans, comment continuer à raconter l'histoire? 
Depuis des décennies on cultive la mémoire à travers les cimetières militaires, les musées et les célébrations.
Mais le tourisme évolue, et pour continuer d'intéresser les nouvelles générations, les sites touristiques se renouvellent et proposent même de vivrel'expérience de la guerre et du débarquement.
Une nouvelle façon d'évoquer la 2nde guerre mondiale que certains trouvent triviale et mercantile, alors que d'autres y voient une façon de dépoussiérer l'histoire.
Extrait "Enquêtes de Région" le business du D Day

                 La bataille de Normandie reste un traumatisme pour ceux qui ont subi cet été 1944 dans la région.
On comptera près de 20 000 morts et 150 000 personnes contraintes à l'exil.
La résistance paiera également un lourd tribut, de nombreux réseaux sont démantelés en 1944. 
Le 6 juin, pour ne laisser aucune trace derrière eux en prenant la fuite, les allemands fusillent 70 résistants à la prison de Caen.
Les corps ne seront jamais retrouvés. 
Que sont-ils devenus? Pour les familles, l'énigme reste entière 75 ans plus tard.
Extrait "Enquêtes de Région" Les fusillés de la prison de Caen


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Bernard Lavilliers au festival Beauregard 2019 : extrait 2

Les + Lus