Etudiants caennais : une rentrée toujours plus chère

© PASCAL PAVANI / AFP
© PASCAL PAVANI / AFP

Le coût de la rentrée scolaire est chaque année passé à la loupe par la Fédération Campus Basse-Normandie. Cette année, au mois de septembre, un étudiant devra débourser 2324, 95 euros pour se loger, s'équiper, se nourrir, se soigner et payer ses frais de scolarité. Santé et logement augmentent.

Par Alexandra Huctin

"Dans un contexte tendu pour l’enseignement supérieur et la jeunesse, le bilan est alarmant en ce mois de septembre 2017", prévient la Fédération Campus Basse-Normandie en préambule de son étude annuelle sur le coût de la rentrée à Caen, Alençon, Cherbourg et Saint-Lo.

Cette année, ils ont changé leur méthodologie, il est donc très difficile de comparer la somme de cette année, avec l'an passé. Et heureusement, elle double !
En fait, on leur reprochait souvent de ne pas tenir compte de toutes les dépenses ou de sous estimer certaines, notamment dans les besoins d'equipement et ameublement.

Aussi, en ce mois de septembre 2017, le coût moyen de la rentrée est estimé à 2324,95€ pour un nouvel étudiant non-boursier arrivant à Caen. 

Pour un étudiant boursier, la rentrée représente en moyenne une dépense de 872,08€.

Le poste de dépense le plus est élevé reste celui du logement.
Car en septembre, il faut aussi payer la caution. On approche les 1200 euros pour un étudiant, non boursier. Soit 55 % des dépenses.


Documents reéalisés par FCBN dans ce document de rentrée


"Aux dépenses liées à la location de l’appartement s’ajoute son ameuble-ment. Des biens de tous les jours ont ici été considérés comme indispen-sables, en combinant diverses enseignes et annonces de particuliers, le total de l’ameublement (dont équipement électroménager) représente un coût de 548 €." ( source FCBN) 



Les frais d'inscription à l'Université sont gelés depuis 2014 ( de 184 à 389 euros selon le niveau d'étude), l'augmentation ne vient donc pas de ce côté là. 


Les frais de santé en augmentation

"A cette somme vient s’ajouter la Sécurité Sociale Etudiante obligatoire pour tous les étudiants dès leurs 20 ans. Cette Sécurité Sociale revient à 217 € soit 2 € de plus que l’an passé et donc une augmentation de 1%."

Et les complémentaires santé ont considérablement augmenté. 

+18% pour la LMDE , de 233 à 275,40 euros en 2017

+3% pour la SMENO, de 279 à 288 euros en 2017

Il faut savoir qu'un étudiant peut dans la pluprt de cas "rester" sur la complémentaire santé de ses parents ou demander à un autre organisme de lui proposer un devis. Il n'y a aucune obligation d'adhérer à l'une des deux LMDE ou SMENO.. 



L'alimentation, devenue comme la santé, une variable d'ajustement.

"Un étudiant mangera, au mois de septembre 2017, 21 fois au Restau-rant Universitaire (RU) ce qui correspond à un midi par jour de cours. Ces re-pas lui reviendront à 68,25 €, qu’il mange au RU ou bien dans une cafétéria CROUS puisque de nombreuses formules sont disponibles au prix du ticket RU, gelé cette année encore. En plus de cela nous pouvons également prendre en compte qu’un étudiant prendra au cours de ce premier mois au moins un café par jour à 0,40 € soit un coût final de 8,40€. De plus, à ces frais viennent s’ajouter des courses dont le montant oscille entre 85,24€ et 96,84€ selon l’enseigne afin de manger trois repas par jour." ( source FCBN) 


La paupérisation du monde étudiant n'est plus un secret. Chaque année, il devient plus difficile d'étudier, sans petits jobs à côté.

"C’est ainsi que nous avons mis en place en 2015 l’AGORAé, une épicerie sociale et solidaire en partenariat avec le CROUS de Caen et l’Université de Caen Normandie. Cet espace permet la vente de denrées alimentaires à 10% du prix du marché, et a profité depuis son ouverture à près de 300 étudiants", explique la Fédération Campus BN. 




Sur le même sujet

Des haies utiles à la faune et aux chasseurs

Près de chez vous

Les + Lus