A 64 ans, à Condé-sur-Iton, un retraité construit un voilier pour traverser l'Atlantique

Michel Veyres traversera l'Atlantique en 2019 / © France 3 Normandie
Michel Veyres traversera l'Atlantique en 2019 / © France 3 Normandie

Michel Veyres passionné de voile construit actuellement son voilier. En 2019 il quittera le sud du Portugal. Direction la Guadeloupe !

Par Frédéric Lafond

C’est une histoire insolite. Celle de Michel, né il y a 64 ans dans l’Aveyron. Dès l’âge de 10 ans, il se passionne pour tout ce qui flotte. Il construit alors ses premiers radeaux.
En grandissant cet intérêt pour la navigation ne va jamais s’estomper. Il a déjà construit 4 bateaux, son dernier né est très étonnant. C’est un voilier. Un micro 10. Il mesure 3 mètres 05. A bord, l’espace est limité. Deux mètres sur un mètre pour l'espace couchage

Sur sa petite embarcation Michel espère bien réaliser ce qui s’apparente à un exploit : traverser l’Atlantique.
Michel règle les instruments de navigation sur son voilier / © France 3 Normandie
Michel règle les instruments de navigation sur son voilier / © France 3 Normandie
 


Cet ancien technicien à la Poste a construit son bateau de A à Z. Il a assemblé les contre-plaqués, peint la coque, réglé l’ensemble des appareils liés à la navigation.

La construction a débuté en novembre 2015. Et la mise à l’eau devrait avoir lieu au large du Havre au printemps prochain. 

Michel a su transmettre sa passion à sa fille. Cécile navigue depuis l’âge de 8 ans. Elle en a fait son métier. Elle est aujourd'hui guetteur-navigateur pour la Marine Nationale.

Cécile Veyres :

Je ne connais personne d'aussi passionné que mon père, c'est encore un grand enfant à 64 ans, c'est vraiment un homme passionné par ce qu'il entreprend.

 
Michel Veyres traversera l'Atlantique en 2019 / © France 3 Normandie
Michel Veyres traversera l'Atlantique en 2019 / © France 3 Normandie

 
Si les essais se déroulent bien. Michel quittera dans un an le sud du Portugal, direction les Canaries puis au bout du rêve les Antilles. Sa petite voile devrait lui permettre de filer sur l’eau à 3 nœuds environ. Il lui faudra donc au moins 35 jours pour aller jusqu’à la Guadeloupe. Un sacré défi.  

Reportage : Frédéric Lafond et Eric Lombaert



 

A lire aussi

Sur le même sujet

Rallye automobile Père et fille (25'40) Vachement Normand - octobre 2019

Les + Lus