Carambolage sur l'A13 : un gendarme tué, le conducteur du poids lourd en garde à vue, deux enquêtes ouvertes

Publié le Mis à jour le
Écrit par Céline Brégand avec AFP

Un poids lourd a percuté plusieurs véhicules stationnés suite à l'interpellation de trafiquants de drogue vers 3h ce mardi matin sur l'A13, dans le sens Paris-Caen, au niveau de Saint-Mards-de-Blacarville. Un gendarme est décédé, un autre a été grièvement blessé et six personnes ont été légèrement blessées. La garde à vue du conducteur du poids-lourd a été prolongée mercredi matin.

Un accident a eu lieu peu avant 3h du matin dans la nuit du lundi 24 au mardi 25 octobre sur l'A13 au niveau de Saint-Mards-de-Blacarville, dans le sens Paris-Caen. Un camion frigorifique de 44 tonnes est venu percuter un balisage de la SAPN (Société des autoroutes Paris-Normandie), deux voitures de gendarmerie, une dépanneuse, et une voiture (Citroën C3) appréhendée par les gendarmes pour trafic de drogue. 

Les véhicules impliqués dans l'accident sont évacués de l'autoroute mardi en fin de matinée. ©Jean-Michel Guillaud / France Télévisions



Un gendarme est décédé, et un autre a été héliporté dans un état grave au CHU de Rouen, selon les sapeurs-pompiers de l'Eure. Les six autres victimes - deux gendarmes de 35 et 48 ans, le conducteur du poids lourds âgé de 21 ans, un agent de la SAPN de 43 ans et deux autres hommes de 25 ans- ont été légèrement blessés. Le conducteur de la dépanneuse est indemne. 



Le conducteur du poids lourd en garde à vue

Lors de la conférence de presse tenue mardi après-midi au tribunal judiciaire d'Evreux, le procureur Rémi Coutin a expliqué que "le conducteur du camion frigorifique avait quitté l'hôpital en fin de matinée et se trouvait désormais en garde à vue dans les locaux de la Gendarmerie auprès des enquêteurs". Mercredi matin, sa gare à vue a été prolongée, a confirmé le parquet d'Evreux sur Twitter.



Le procureur a par ailleurs déclaré qu'à ce stade, "deux enquêtes étaient ouvertes : la première, confiée à la SR de Rouen, a pour objet de déterminer les circonstances exactes de l'accident. La seconde, confiée à l'Inspection Générale de la Gendarmerie Nationale concerne le fait générateur de l'accident, c'est-à-dire dans quelles conditions les interpellations des deux individus ont eu lieu et si le dispositif de signalisation était adapté à la configuration du terrain."



Le procureur a tenu à terminer cette conférence de presse par un hommage au gendarme décédé, avant de conclure : 

C'est un drame terrible qui est survenu ce matin et nous nous devons de tout mettre en œuvre pour comprendre ce qu'il s'est passé et déterminer les responsabilités éventuelles

Rémi Coutin, procureur de la République d'Evreux

Les gendarmes interpellaient des trafiquants de drogue

Les gendarmes procédaient à l'interpellation de "trafiquants de drogue" au moment du drame, selon le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin, qui a adressé ses condoléances à la famille et aux collègues du gendarme décédé dans un tweet mardi matin.

"J'irai présider à ses obsèques", a-t-il déclaré mardi après-midi. "Sa veuve a quatre enfants qu'elle va élever, je l'espère, en lien direct avec l'État qui saura être au rendez-vous", a-t-il aussi déclaré. "On pense évidemment à tous les policiers et les gendarmes qui meurent en opération, en mission et en service aujourd'hui", a-t-il ajouté, sous les applaudissements des députés. 

D'après les gendarmes du département, "une opération de police judiciaire, qui a eu lieu dans la nuit sur l'A13 [...], impliquait la Section de recherches (SR) de Rennes et le GIGN intervenant sur commission rogatoire d'un magistrat instructeur de Rennes". Les deux trafiquants de drogue présumés et leur véhicule ont d'abord été interceptés.

"Une dépanneuse a été appelée pour enlever le véhicule des trafiquants. Vers 03h du matin, pendant l'opération de dépannage, un poids lourd a percuté un véhicule SAPN qui matérialisait la zone. Il a ensuite percuté l'ensemble de la colonne de véhicule", a poursuivi la gendarmerie.

"Suite au choc, un gendarme de la SR de Rennes, est décédé. Un autre militaire a été grièvement blessé et évacué", selon cette source.



Selon Rémi Coutin, procureur du tribunal judiciaire de l'Eure, le militaire décédé était un adjudant de 47 ans, père de famille. Il s'était retrouvé coincé entre deux des véhicules percutés lors de la collision. Sur Twitter, la gendarmerie nationale a partagé sa peine. 

Autoroute A13 fermée

L'accident a eu lieu au point kilométrique 154. L'autoroute est restée fermée mardi matin le temps des constatations, indique la préfecture du département. La sortie est obligatoire au niveau de l'échangeur A13/A131 en direction de Tancarville, selon la Sanef.

Le préfet de l’Eure s’est rendu sur les lieux de l’accident avec le colonel commandant le groupement de gendarmerie de l’Eure. Dans un communiqué, il "présente ses condoléances à la famille et aux proches du gendarme décédé, et témoigne de son soutien aux 3 gendarmes blessés ainsi qu’au patrouilleur de la SAPN"

La magistrate de permanence du parquet d’Évreux s’est également rendue sur place, pour diriger les premières investigations menées dans le cadre de l’enquête de flagrance. En tout, 30 pompiers, deux équipes du SAMU et la gendarmerie sont intervenus cette nuit.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité