Bernay : mystère autour de l'origine d'une “odeur tenace et désagréable”

Toute la journée, GRDF, les pompiers et Véolia se sont rendus rue du 11 novembre à Bernay pour déterminer l'origine de cette odeur. Tout risque d'explosion a été éloigné. Il faudra attendre lundi prochain pour connaitre les résultats des analyses de ces gaz et l'origine de celle-ci.

Par DM Claude.

"Une odeur tenace et désagréable" : 
Ce sont les termes des sapeurs-pompiers de l'Eure pour décrire les émanations de gaz en provenance des égouts de la rue du 11 novembre à  Bernay.

Des odeurs qui se sont déclarées vers 10 heures ce vendredi 22 novembre et qui ont provoqué l'évacuation d'une crèche. Les enfants ont été rendus à leurs familles. 

Origine inconnue

Contactée en début de soirée, la préfecture de l'Eure qui a pris en charge la communication autour de cet événement, affirme que ces mêmes odeurs seraient en voie d'atténuation en fin de journée.  
Elle confirme aussi que l'origine de ces odeurs désagréables reste toutefois inconnue pour le moment. 

Au cours de la journée, GRDF a procédé à des analyses excluant une quelconque fuite de gaz sur les canalisations. 
La cellule mobile d'intervention chimique (CMIC) des sapeurs-pompiers de l'Eure a pu éloigner la présence de produits explosifs dangereux. 

Analyes en cours 

La société Véolia, en charge de l'assainissement, a relevé plusieurs échantillons de gaz qui doivent être mis en culture pour en connaître la nature. 
Les résultats devraient être connus, dans 3 jours, ce lundi 25 novembre. 

3 personnes indisposées par ces odeurs ont ressenti des nausées. Elles ont été transportées au centre hospitalier de Bernay pour une prise en charge et des prises de sang.
Aucun signe d'intoxication n'a été détecté. 
Elles en sont sorties vers 16 heures

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus