Du nouveau dans l'enquête sur l'accident d'hélicoptère qui tua 10 personnes, dont le boxeur Alexis Vastine

L'enquête progresse sur le crash de deux hélicoptères survenu en Argentine en mars 2015 sur le tournage d'une émission de téléréalité, et qui causa la mort de 10 personnes dont le normand Alexis Vastine. Le directeur de production vient d'être mis en examen pour "homicides involontaires".
© Christophe Petit Tesson/ Photo MaxPPP
Cinq ans après l'accident d'hélicoptère survenu en Argentine en mars 2015 sur le tournage d'une émission de téléréalité, et qui coûta la vie à 10 personnes dont les trois grands sportifs français Florence Arthaud, Camille Muffat et Alexis Vatine, l'enquête progresse enfin.

Le directeur de production  de l'émission "Dropped" a été mis en examen pour "homicides involontaires" le 7 octobre dernier. Nicolas Roussel avait dans un premier temps été placé sous le statut de témoin assisté, jusqu'à ce que les juges d'instruction chargés de l'enquête décident de sa mise en examen.

Un soulagement pour la famille d'Alexis Vastine, boxeur médaillé olympique originaire de Pont-Audemer dans l'Eure.
Cassie Vastine, la soeur du champion, n'a jamais douté de la responsabilité de la société de production.

On avait foi dans la justice, mais il était temps que ça arrive. Il y avait des éléments clairs qui pointaient la responsabilité d'ALD. Les familles ont été entendues.

Cassie Vastine, soeur d'Alexis Vastine

Parmi les éléments qui semblaient incriminés Adventure Line Productions selon la famille Vastine, les plans de vol des deux hélicoptères impliqués dans le crash, écrits sur des bouts de papiers informels.
Les juges estiment que la société ALD aurait privilégié les coûts de production plutôt que les compétences des pilotes ou la sécurité des passagers, notamment en sous évaluant le budget destiné aux vols des hélicoptères.
La société n'aurait pas garanti le transport des personnes dans des conditions de sécurité normales.

Cette mise en examen est la deuxième dans cette enquête diligentée par la justice française.
Le chargé de la sécurité du tournage en Argentine, le suédois Peter Hoberg, est également accusé depuis le 7 février 2020, "d'homicides involontaires". Cet ancien militaire des forces spéciales est suspecté d'avoir une responsabilité dans le crash.

Ces deux mises en examen ouvrent la voie à un procés, très attendu par les familles de victimes.
 

On attend le procés maintenant, que soit reconnues les responsabilités et qu'ALP soit condamnée

Cassie Vastine, soeur d'Alexis Vastine

La famille d'Alexis Vastine dont le destin a été brisé à l'âge de 28 ans, avait été informée que le temps de la justice était un temps long. Le dossier est d'autant plus complexe que l'accident s'est produit à l'étranger. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
accident faits divers justice société sport