Carnet de route : Convoi solidaire d’Evreux à Przemysil pour aider les réfugiés ukrainiens

Publié le Mis à jour le
Écrit par Marion Chevalet, Karima Saidi

Pendant 6 jours, une équipe de France 3 Normandie accompagne le convoi de l’Association Evreux Solidarité Ukraine, parti jusqu’à la frontière ukrainienne pour acheminer des dons. Retrouvez tous les jours le récit de leur voyage.

À Évreux comme partout en France, des initiatives se sont lancées pour venir en aide à la population Ukrainienne.

Le hall de la mairie d’Evreux a servi de lieu de stockage pour tous les dons récoltés. Ceux-ci ont afflué toute la semaine, les Ebroïciens se sont montrés généreux.

L’association Evreux Solidarité Ukraine achemine ensuite tous ces dons en Pologne, à la frontière ukrainienne. « Motivés comme jamais », les 12 bénévoles ont pris la route à l’aube ce matin, accompagnés de notre équipe de France 3 Normandie.

Les six véhicules – 3 mini vans et 3 camions de 20m3 – étaient remplis à bloc. Malgré la pluie, quelques proches de bénévoles étaient là pour leur dire au revoir.

Près de 1 900 km de route sépare Evreux de Przemysil. 12 heures de route au programme pour ce mardi 15 mars. L’objectif est de rejoindre Dresde, en Allemagne, afin d’y passer la nuit.

Le convoi devrait arriver au camp de Przemysl ce jeudi 17 mars. Après avoir livré les dons, la place gagnée dans les véhicules bénéficiera à une vingtaine d’Ukrainiens. Des familles Ebroïciennes se sont déjà portées volontaires pour les accueillir et les héberger. Le retour est programmé pour samedi matin.  

Au jour le jour, retrouvez ci-dessous les photos et le récit de notre équipe qui accompagne ce convoi.

Jour 1, mardi 15 mars 2022: Evreux - Dresde (en Allemagne)

Tout le groupe se retrouve enfin pour le diner dans le resto asiatique de l’hôtel à Dresde en Allemagne. Un moment convivial bien mérité après les 1150km parcourus aujourd’hui en camion.



Jour 2, mercredi 16 mars 2022 : En route vers la Pologne

Tournage du premier déjeuner polonais sur une aire d’autoroute après la frontière. Aurélie Lemoine nous explique que les femmes et enfants de la région de Kiev que nous devons retrouver demain jeudi près de la frontière ukrainienne ont réussi à prendre un bus ce matin. Ils n’ont plus de réseau de communication pour téléphoner. C’est le chauffeur du bus qui transmet les infos.

Jour 3, jeudi 17 mars 2022 :  en route vers le camp de Medyka

Les bénévoles ont passé leur dernière nuit à Rudna Mala, à une heure 15 du camp de Medyka où nous allons décharger le matériel et récupérer 17 réfugiés. Chacun se farde d’un dossard pour être reconnaissable sur place. Un dernier câlin pour se donner du courage!

Ce jeudi matin, notre équipe et les bénévoles de l'association Evreux Solidarité Ukraine sont à quelques centaines de mètres du principal poste de frontière qui sépare la Pologne de l'Ukraine. Ils se situent à l'arrière d'un gymnase qui a été transformé en centre de logistique. Il est ouvert 24H/24 et 7j/7. Des convois humanitaires affluent de toute l'Europe, chargés de marchandises. 

Le convoi de l'association Evreux Solidarité Ukraine a pu aussi décharger les dons récoltés auprès des Ebroïciens : les médicaments, les couches, le matériel médical... 

Les bénévoles et notre équipe avait rendez-vous avec des familles ukrainiennes, 18 personnes (5 adultes et 13 enfants). Ces derniers vont repartir à Evreux. Ils sont partis hier matin de Korosten dans deux mini-bus conduits par des chauffeurs bénévoles. 

Ce matin les enfants avaient le sourire, ils ont pu jouer au ballon, mais on sent tout de même que les cœurs sont lourds car à quelques exceptions près, seules les femmes et les enfants peuvent traverser la frontière. 

"Ce n'est pas facile de partir car ma famille ne vient pas avec nous. Mon mari et ma mère restent ici... J'espère que tout ça va se terminer rapidement", nous explique Tanya, maman de deux enfants.

durée de la vidéo: 00 min 25
Tanya, réfugiée ukrainienne, mère de deux enfants. ©France Télévisions

En début d'après-midi, le convoi a quitté Medyka pour prendre la direction de Cracovie, pour récupérer à la gare 10 autres réfugiés ukrainiens. 

Jour 4, vendredi 18 mars 2022 : l'arrivée en Normandie

Ce vendredi a résonné l'hymne ukrainien sur le parvis de l'hôtel de ville d'Evreux. Le convoi humanitaire parti de la frontière entre l'Ukraine et la Pologne jeudi après-midi a roulé sans discontinuer pour arriver dans l'Eure ce vendredi.

Les quinze bénévoles ont quitté la frontière avec une vingtaine de réfugiés ukrainiens. Cette nuit sur la route, une maman a confié son soulagement "je me sens en sécurité. Cela fait du bien de ne plus entendre résonner les bombes ni les sirènes" a t'-elle raconté à notre journaliste avant de répéter "Merci la France!".

Après leur arrivée, les volontaires et les familles ukrainiennes sont invités à boire un verre de l'amitié dans les salons de l'hôtel de ville d'Evreux avant de découvrir les trois appartements mis à disposition par la municipalité. Ce sera alors l'heure de se reposer pour ces exilés.