Didier Lobert, le bâtisseur octogénaire, se lance dans un autre projet fou

Publié le
Écrit par DM Claude

A Saint-Germain-sur-Avre, Didier Lobert de Bouillon Viéville a mis 50 ans pour construire librement un donjon avec des matériaux modernes. Aujourd'hui, l'octogénaire s'est lancé dans un autre pari fou : la construction d'une abbaye. Deux édifices qui ne font pas l'unanimité dans son voisinage.

C'est en 1968 que Didier Lobert Bouillon de Viéville quitte Paris pour entreprendre, sans autorisation, la réalisation d'un donjon haut de 21 mètres. Jour après jour, l'homme a patiemment réalisé son rêve avec des matériaux modernes : des parpaings ou des blocs de béton. 



Sa tour est aujourd'hui achevée mais, à 86 ans, Didier Lobert Bouillon de Viéville n'est pas du genre à rester inactif. C'est la raison pour laquelle il s'est lancé dans un autre projet fou : transformer sa maison d'habitation en une abbaye. Une tâche qu'il effectue cette fois avec l'aide de Nicolas, un jeune voisin qui partage son rêve.  



Le monument qui s'érige dans la vallée de l'Avre attire aujourd'hui l'attention de nombreux médias français ou étrangers.

Le passionné de l'époque médiévale ne fait toutefois pas l'unanimité autour de lui. Si certains valident ces réalisations, d'autres voudraient le faire raser.  Sylvaine, la fille du bâtisseur a créée une association pour venir en aide à cet architecte insolite. 

 

VIDEO : le reportage de Christiane lablancherie et Patrice Cornily (montage : Stéphanie Letournel), avec les interviews de :

Didier Lobert de Bouillon Viéville et Sylvaine Lobert, sa fille.

Plus d'informations : 

Association les amis du Donjon de Bouillon Viéville : 06 14 63 37 52 
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité