Dans l'Eure, nus dans un calendrier, les agriculteurs disent qu'ils n'ont “rien à cacher”

Les meules sous toutes leurs formes dans le calendrier 2020 des "jeunes agriculteurs de l'Eure" / © France Télévisions
Les meules sous toutes leurs formes dans le calendrier 2020 des "jeunes agriculteurs de l'Eure" / © France Télévisions

Après avoir allumé les "feux de la colère" dans leurs champs, les agriculteurs de l'Eure finissent l'année avec humour et charme.  La vente de leur calendrier est un succès. Elle est destinée à une association d'aide aux agriculteurs en détresse.

Par Sylvie Callier


"Tu préfères août ou décembre ?". D'un oeil sous-entendu, les jeunes agriculteurs de l'Eure parlent d'autre chose que du temps qu'il fait.

Le calendrier est vendu depuis fin novembre. Près de 1000 exemplaires sont déjà partis. Le profit est destiné à l'association euroise ATEX qui aide des agriculteurs en difficulté financière.

La décision avait été prise en conseil des jeunes agriculteurs de l'Eure. L'idée de poser nu pour le calendrier 2020 a détendu puis a convaincu. Une vingtaine d'agriculteurs a accepté d'accueillir, en été, des photographes dans leurs exploitations et se dévêtir.

Les tableaux sont champêtres, bon enfant. Après des mois de manifestation sur les revenus agricoles et le dénigrement qu'ils dénoncent (agribashing), ces agriculteurs envoient un message et demandent qu'on les regarde autrement.
 

Avec l'actualité d'"agribashing", on est très malmené. C'est une façon de se mettre à nu. On travaille bien et n'a rien à cacher !

Habituellement avec les "dieux du stade" c'est très stéréotypé. Là il y a de tout, des gros, des minces des grands et des petits L'agriculture elle est comme ça

 
Les jeunes agriculteurs de l'Eure nus dans leur calendrier 2020
Reportage de D. Lefauconnier et E. Lombaert
 
Un observatoire de l'"agribashing" dans l'Eure

Le 16 décembre, le Préfet de l'Eure a composé un observatoire du dénigrement et des atteintes contre les agriculteurs.

Il est composé du Procureur de la République, des présidents de la chambre d’agriculture, de la FDSEA, et des Jeunes Agriculteurs, des forces de police et de gendarmerie, de la Direction Départementale des Territoires et de la Mer.

Ses objectifs :
  •  Prévenir et lutter contre les atteintes à la sécurité des exploitations agricoles 
  •  Apporter une réponse commune contre les actions pouvant porter atteinte à l’image de l’agriculture locale ;
  • Renforcer les liens entre les représentants du monde agricole et les forces de l’ordre.

Sur le même sujet

Les + Lus