Manifestation des surveillants de la prison de Val-de-Reuil (Eure) après une agression

A l'appel d'un syndicat, mobilisation ce lundi 8 mars pour exprimer le malaise d'une profession.

Entrée du centre de détention "Les vignettes " de Val-de-Reuil (Eure)
Entrée du centre de détention "Les vignettes " de Val-de-Reuil (Eure) © Stéphane L'Hôte / France Télévisions

C'est pour dénoncer des conditions de travail de plus en plus difficiles que les surveillants du centre de détention "Les Vignettes" de Val-de-Reuil ont manifesté dès 6h30 ce lundi matin (8 mars 2021).

A l'origine de cette mobilisation l'agression violente, samedi dernier, de trois agents par un détenu :

"Il a asséné des coups de chaises, des coups de poings à un collègue et à une collègue surveillante. Et du coup il y a eu beaucoup de dégâts : il y a un collègue qui a énormément d'hématomes au niveau du visage, qui a eu l'épaule déboitée… "

"Cela a été signalé plusieurs reprises que ce détenu allait passer à l'acte, lui-même l'a signalé, les remontées ont été faites auprès de la direction, malheureusement, elles n'ont pas été prises en compte : on est face à une omerta et un silence complet. "

On en a marre parce qu'on aimerait, qu'enfin, notre profession soit reconnue, mais surtout qu'on travaille en toute sécurité."

Oualid Nahal,
porte-parole du syndicat FO au centre de détention de Val-de-Reuil (Eure)

durée de la vidéo: 00 min 37
VIDEO : le ras-le-bol des surveillants du centre de détention de Val-de-Reuil (Eure)

Cet établissement eurois est le plus grand centre de détention d'Europe pour les détenus condamnés à des longues peines.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
prison justice société mouvement social économie social