INSOLITE. Des tablettes tactiles pour lutter contre l'isolement des seniors : "Ça nous aère la tête"

Pour lutter contre l'isolement des seniors, l'Eure fait le pari du numérique ! Le département leur distribue gratuitement, depuis quatre ans, des tablettes connectées. Reportage à Grand Bourgtheroulde, première commune à avoir expérimenté ce dispositif.

On dit souvent que les écrans nous coupent de la vie sociale et nous enferment dans une bulle. Mais lorsqu'Anita Dubart, 75 ans, reçoit ses amis, son premier réflexe, c'est de sortir sa tablette. "Jacques, tu vois, j'ai même installé des jeux", s'enthousiasme la retraitée.

La tablette, elle nous sauve un petit peu. Elle nous permet d’enlever cette anxiété qu’on a. Ça nous aère la tête.

Anita Dubart, retraitée

à France 3 Normandie

Regardez le reportage de C. Bonté-Baratciart et B. Belamri :

durée de la vidéo : 00h01mn46s
Avec ces tablettes, l'Eure lutte contre l'isolement des seniors. ©France 3 Normandie

"Tous les jours, j'ai la tablette entre les mains"

Ce dispositif n'a pas vocation à enfermer, donc, mais au contraire à briser la solitude, en permettant aux seniors de rester connectés ! À Grand Bourgtheroulde (Eure), une commune d'un peu plus de 4 000 habitants, 40 retraités isolés ont, comme Anita, reçu un écran comme celui-ci. 

Tablette tactile, ordinateur, montre connectée, smartphone : Anita est ainsi bien équipée. Jacques Despois a d'ailleurs été d'une grande aide : c'est lui qui a initié les premiers pas de son groupe d'amis sur écran tactile, après la distribution des tablettes par la commune. "Je leur ai appris qu'on pouvait prendre des photos avec, aller sur Internet, envoyer des messages et ainsi de suite", explique le retraité de 80 ans. 

Je ne suis pas assez habituée alors parfois, je demande à Anita qu'elle m'explique. Je n'ose pas faire de bêtises !

Janine Delastre, retraitée

Le résultat : très souvent, le groupe se retrouve pour échanger les derniers potins. Ils se tiennent au courant de ce qui bouge et de ce qui buzze : "Tous les jours, j'ai la tablette entre les mains, pour n'importe quoi. On regarde les délires des uns, les influenceurs... J'aime bien Lady GaGa. C'est peut-être des trucs de gosses, mais pour nous, on revient comme avant", s'amuse Anita.

À lire aussi : INSOLITE. Bowling, danse, enquêtes... à 80 ans, ils jouent aux jeux vidéo pour garder un lien social

Un dispositif voué à être élargi

Pour s'assurer que tout se passe bien et qu'aucun senior ne se retrouve perdu devant cet outil numérique pas forcément évident à prendre en main, La Poste, en charge du service, effectue régulièrement des visites à domicile.

Au programme, ce matin-là : Amélie Girard, accompagnante numérique du service Packadom de La Poste, apprend à Anita comment passer des appels vidéo. Elle constate chez les seniors qui en bénéficient une véritable envie d'apprendre. "Il y a un mieux-être, et ça se voit. Quand j'arrive, certaines personnes sont un peu ronchons... On allume la tablette et elles ressortent avec un sourire fabuleux !"

En quatre ans, plus de 600 tablettes ont été distribuées dans le département de l'Eure, pour un budget d'1,4 millions d'euros. Une réussite : "les retours sur le Packadom sont tous positifs, ce qui nous a engagés à poursuivre cette expérimentation et à l’élargir", conclut Alexandre Rassaërt, le président du Département.

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité