Pour les fêtes, il ouvre au public sa collection de 400 crèches de Noël

La passion pour la collection des crèches l'a piqué il y a 13 ans. À Broglie dans l'Eure, Alain-Michel Bea expose jusqu'au 7 janvier 2024 près de 400 crèches de sa collection, venues du monde entier.

Suivre Alain-Michel dans son antre, c’est comme faire un tour du monde. "Ici, c’est l’Amérique, le continent qu’on met à l’honneur cette année. Plus bas, on va retrouver l’Afrique… De tout temps, les crèches d’Afrique, ça a toujours été magnifique", nous montre-t-il. 

380 crèches exposées

Des crèches de tout pays, de toute taille… Alain-Michel en possède plus de 1 000. Et à quelques jours de Noël, il en expose 380 dans son petit musée au moulin de Prey à Broglie, dans l'Eure. Les visiteurs peuvent ainsi découvrir leur incroyable diversité.

"Ce qui me plaît, c’est le côté émerveillé des gens quand ils rentrent : 'ah ouais, on ne pensait pas que c’était comme ça'."

Des crèches en papier peint et en bougies de voiture

Certaines de ses crèches sont toutes plus insolites les unes que les autres, faites de matériaux divers et variés. "J’ai du polystyrène, du papier mâché, une crèche qui est faite en papier peint, des personnages sont en sucre, une autre faite avec des bougies de voiture. Il faut quand même y penser !"

Une passion qui l'anime depuis l'enfance, à l'âge de quatre ans. "C'est revenu en devenant adulte, quand j'ai emmené mes neveux et ma belle-sœur voir l'exposition des crèches de Lisieux. Je me suis dit : c'est ça que je veux faire", nous explique Alain-Michel. 

Alain-Michel fonctionne au coup de cœur. En 13 ans de collection, il en a eu de nombreux. "Ce n'est pas une maladie, c’est un virus… il ne faut pas trouver de vaccin d’ailleurs, ça ne sert à rien !", plaisante-t-il.

"Tous les matins, je viens les voir, voir comment elles sont, je les bichonne. Je suis quelqu'un d'assez nerveux et ça m'apaise de les regarder. J'ai d'autres passions, d'autres collections, mais je n'y mets pas autant de cœur."

Et il ne semble pas prêt de s'arrêter là. Quand on lui demande la pièce de sa collection préférée, il répond : "Celle que je n’ai pas encore ! Je ne peux pas m'arrêter."

Infos pratiques :

  • Moulin de Prey, à Broglie
  • 5€ pour le musée, 1h de visite
  • Jusqu’au 7 janvier de 10h à 12h et de 14h à 17h