A Louviers, des élèves écrivent la suite d’un conte de Michel Bussi

Pendant deux mois, des classes de primaire d’Anatole France et de Jean Moulins, à Louviers, dans l'Eure, ont imaginé un deuxième tome des aventures de Corentin, le héros des "Contes du Réveil Matin". Le résultat séduit l’auteur des "Nymphéas noirs".
 

L'auteur à succès Michel Bussi rencontre les élèves d'école primaire d'Anatole France et de Jean Moulins à Louviers le 1er juillet 2019.
L'auteur à succès Michel Bussi rencontre les élèves d'école primaire d'Anatole France et de Jean Moulins à Louviers le 1er juillet 2019. © Raphaël Deh
C’est une rencontre surprenante entre l’un des écrivains préférés des Français et des enfants de primaire. Michel Bussi échangeait lundi 1er juillet avec quatre classes de CM1 et de CM2 des écoles Anatole France et Jean Moulins à Louviers. L’objet de leur discussion : un ouvrage imaginé par les élèves retraçant la suite des "Contes du Réveil Matin". Il s'intitule "Les contes de Jean et Anatole". 
 
© Raphaël Deh

 
Michel Bussi pose avec des élèves des écoles Anatole France et Jean Moulins à Louviers.
Michel Bussi pose avec des élèves des écoles Anatole France et Jean Moulins à Louviers. © Raphaël Deh

Le premier livre jeunesse du romancier, paru en novembre 2018, raconte l’histoire de Corentin, un garçon curieux et capable de comprendre le langage des objets. Dans ce second tome, les écoliers donnent des caractères aux objets et les font parler. Une idée qui plaît à Michel Bussi, originaire lui aussi de Louviers.

Ces histoires sont toutes extrêmement drôles, surprenantes et décalées, l’enfant fait ce qu'il réussit le mieux, c’est-à-dire des choses qu’un adulte n’oserait pas faire.
 

Les classes de CM1 et de CM2 des écoles Anatole France et Jean Moulins écoutent le romancier parler.
Les classes de CM1 et de CM2 des écoles Anatole France et Jean Moulins écoutent le romancier parler. © Raphaël Deh


Les élèves, épaulés par leurs professeurs, ont travaillé pendant deux mois. Si certains espéraient une fin heureuse, d’autres plus sombre, ils ont finalement réussi par se mettre d’accord. L’ouvrage illustré fait 144 pages. Il vient s’ajouter aux deux livres jeunesse écrits récemment par Michel Bussi.

 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
livres culture région normandie loisirs éducation société sorties et loisirs littérature histoire
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter