Mouvement de grève à l’Institut Médico-Éducatif d'Ecouis (27)

© Julie Howlett
© Julie Howlett

Pour dénoncer la dégradation de leurs conditions de travail et de la prise en charge de leurs jeunes patients, les salariés de l'Institut Médico-Educatif d'Ecouis dans l'Eure étaient en grève ce mardi 2 juillet 2019.

Par ADV

Le ras le bol du personnel

L'Institut Médico-Educatif d' Ecouis, accueille des enfants et des adolescents handicapés en situation de déficience intelectuelle.

La CGT a déposé ce matin un préavis de grève pour ce mardi 2 juillet. Les salariés dénoncent un accroissement des suppressions de postes depuis deux ans ainsi que le non-remplacement du personnel en arrêt maladie, en congés maternité, en formation ou en décharge syndicale.
Selon eux, il manque un médecin psychiatre, une infirmière, un psychologue, une assistante sociale et quelques éducateurs spécialisés.  Bien trop souvent, ce sont les éducateurs qui pallient l'absence de ces soignants.
 
© France 3 Normandie
© France 3 Normandie

Cette réduction d'effectif aurait des conséquences directes sur le travail des employés et les jeunes dont ils s'occupent au quotidien.
 

On se débrouille. C'est une prise en charge qui s'organise le matin-même pour la journée. Marjorie Conseil, éducatrice spécialisée


Ce matin devant l'IME, les salariés ont pu compter sur la solidarité de certains parents d'enfants ou d'adolescents. Eux aussi, ont constaté la dégradation de la prise en charge de leur enfant.

Ces enfants-là, ils ont besoin de beaucoup de plus de compassion, de surveillance, qu'on les aide. Là, ça commence à vraiment manquer. Noël Leroy, père de Manon
 

Noël Leroy, papa de Manon pris en charge à l'Institut Médico-Educatif d'Ecouis


Une situation de surendettement

L'IME installé dans le parc du château d'Ecouis a été restructuré il y a environ 10 ans. L'établissementa en surendettement, a bénéficié d'une aide de l'Agence Régionale de Santé d'un montant de 3 millions d'euros et est actuellement dans un plan de retour à l'équilibre. La direction assure faire des efforts pour assurer la prise en charge des adolescents.

Comme tout établissement, nous recherchons à faire des économies tout en maintenant la qualité de la prise en charge. Nathalie Gounel, directrice de l'IME d'Ecouis

Elle se défend du manque d'effectifs : "il est très difficile de recruter des médecins psychiatres spécialisés dans un milieu rural" et assure qu'un psychologue et une infirmière devraient arriver à la rentrée de septembre.


Fermeture de l'internat cet été

Actuellement, l'internat accueille une dizaine d'enfants. La direction a décidé de le fermer trois semaines pendant le mois de juillet. Une fermeture qu'elle justifie par un manque de personnel.

Certains enfants pourront retourner dans leurs familles durant cette période, d'autres ne pourront pas être pris en charge la journée par leurs proches et le seront donc par l'IME. Un emploi du temps qui va générer un temps de transports quotidien trop important pour ces jeunes en situation de handicap selon les salariés et la CGT.
 
Grève des salariés de l'IME d'Ecouis dans l'Eure

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus