• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Pont-Audemer (Eure) renforce son dispositif pour lutter contre l’ivresse publique

© France 3 Normandie
© France 3 Normandie

La municipalité de Pont-Audemer (Eure) va verbaliser les personnes prises en flagrant délit d’ivresse sur la voie publique. Elles devront désormais s’acquitter d’une amende de 120 euros.

Par Jean-Luc Drouin

Sur proposition de Michel Leroux maire sans étiquette de Pont-Audemer, déambuler manifestement ivre dans les rues de la ville va coûter cher avec l’institution d’une amende de 120 euros. Une verbalisation qui pourrait s’ajouter dans les cas les plus graves aux 150 euros déjà  prévus par la loi.

Pour le maire, il n’est pas question de surenchérir la loi existante. Cette nouvelle disposition est destinée à compenser financièrement la prise en charge par la police municipale des contrevenants qui sont conduits en cas de nécessité aux urgences de l’hôpital ou placés en cellule de dégrisement.

"Pendant que les policiers perdent parfois plusieurs heures à s’occuper de ces personnes, ils sont détournés de leur mission dédiée prioritairement à assurer la sécurité", commente l’élu qui estime que cette mesure est avant tout "pédagogique".

Une décision qui surprend certains de ses administré.





VIDEO : le reportage de Stéphane Gérain et Olivier Flavien avec les interviews de :


Jacky Brailly, chef de la police municipale
Michel Leroux, maire sans étiquette de Pont Audemer
 

Pont-Audemer va réprimer plus durement l'ivresse publique

 

Sur le même sujet

Eté 2019 dangereux à Acquigny (Eure)

Les + Lus