Le préfet de l'Eure prolonge l'interdiction des teknival, rave-party et free-party

Le préfet de l'Eure a pris un arrêté interdisant les rassemblements de type rave ou free party dans le département jusqu'au 31 août 2020. La décision est motivée en partie par la situation sanitaire. 

Photo d'illustration d'une rave-party près de Lisieux.
Photo d'illustration d'une rave-party près de Lisieux. © Garo Kevorkian / France 3 Normandie
Le préfet de l'Eure avait déjà pris un arrêté le 24 juillet dernier . Selon la préfecture, plusieurs indices laissaient à penser qu'une fête pouvant regrouper plusieurs centaines de participants du genre teknival, rave-party ou free-party pourrait s'organiser dans les jours à venir dans le département. Cet arrêté concernait la période du 24 au 27 juillet.

Le préfet a donc décidé de rallonger la période jusqu'au 31 août. Outre l’interdiction d’organiser des rassemblements type rave ou free-party et teknival, le préfet de l’Eure a également interdit la circulation des véhicules transportant du matériel de sons à destination d’un rassemblement festif.
 

Eviter la propagation du virus


Le préfet de l’Eure rappelle que ces mesures visent à assurer la sécurité de tous, en évitant notamment des rassemblements qui pourraient accélérer la propagation du virus Covid-19 faute de « mesures barrières » respectées.

Elles visent aussi à éviter des regroupements de personnes pour lesquels les forces de secours et de sécurité ne pourraient intervenir dans de bonnes conditions faute de déclaration préalable par les organisateurs.

Toute infraction est passible de sanctions


Le préfet rappelle également que toute infraction aux arrêtés précités est passible de sanctions et peut donner lieu à la saisie du matériel pour une durée maximale de six mois. Par ailleurs, le préfet signalera les faits au Procureur de la République pour qu’une procédure judiciaire soit engagée à l’encontre des organisateurs d’une telle manifestation pour mise en danger de la vie d’autrui.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
teknival culture musique coronavirus santé société
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter