Semaine de la presse à l'école : des enfants de Val de Reuil imaginent ce qui fera le buzz en 2050

Imaginez ce qui fera la Une des journaux en 2050 ! C'est l'exercice proposé à des élèves de CM2 d'une école de Val de Reuil dans le cadre de la semaine de sensibilisation aux médias. Une prospective qui autorise toutes les audaces !

© E. Lombaert, FTV

La classe de CM2 de l'école le Pivollet à Val de Reuil a pris ce matin là les allures d'un open space ou d'une salle de rédaction. Chaque apprenti journaliste y va de sa petite idée pour imaginer la Une de leur titre de presse s'ils vivaient en 2050. Assurément la vie aurait changé de physionomie : on se nourrirait d'insectes, la mer serait arrivée à Val de Reuil, et les voitures voleraient !

La semaine de la presse et des médias à l'école en est à sa 32ème édition. Elle a été créée pour sensibiliser les élèves à l'univers des médias, et pour mieux appréhender le métier de journaliste. Un enjeu d'autaut plus important que les réseaux sociaux se prennent parfois pour des organes de presse et que chaque internaute peut s'imaginer journaliste. Or c'est un métier exigeant qui a ses codes de bonne conduite et de déontologie, avec des règles et une éthique à respecter.

Semaine de la presse à l'école : des enfants de Val de Reuil imaginent ce qui fera le buzz en 2050 ©FTV

Dans cette classe de CM2, les élèves se sont mis par petits groupes pour faire fructifier leurs réflexions. Il s'agit pour eux d'imaginer la composition de leur Une, c'est à dire de la première page du journal, censée attirer les lecteurs. "Nous notre sujet c'est la plage à Val-de-Reuil", nous explique Paul-Anna, "ici il n'y a pas de plage mais à cause du réchauffement climatique, peut-être qu'il y aura une plage ?". Kayssan et ses copains ont choisi de mettre à la Une les voitures volantes. "On a choisi les voitures volantes dit-il, parce que c'est le thème sur lequel on avait le plus d'inspiration, et sur lequel on avait déjà réfléchi". 

Une journaliste professionnelle supervise le travail des élèves, distribuant conseils et informations.

Ma mission c'est de leur donner un regard sur l'information. Les jeunes de 10, 11 ans n'ont pas forcément l'habitude de feuilleter la presse et de suivre l'information. A travers cet atelier ludique on les fait travailler sur ce qu'est un titre de presse, qu'est ce qu'une Une, pourquoi il y a un titre dessus...on les fait réfléchir à tout ça

Julie Guesdon, journaliste indépendante

Pour Jennifer Tévenin leur professeure, cet atelier est d'autant plus utile que les jeunes aujourd'hui ne lisent pas la presse papier, c'est même à peine s'ils la connaissent. "La presse et surtout la presse écrite est assez méconnue des jeunes. ils n'ouvrent pas ce genre de journaux. Ce n'était déjà pas évident de leur expliquer ce qu'était un média. C'est toujours intéressant de les éduquer sur ce sujet". Et l'exercice semble réussi pour la jeune Béritan. "Je connaissais déjà un peu les médias mais là j'ai eu le temps de découvrir vraiment avec la maîtresse". La matinée aura suffi pour composer plusieurs Une de presse aux titres accrocheurs, et peut-être susciter quelques vocations.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
semaine de la presse et des médias à l'école médias société