Une vie au château du Champ de Bataille dans l'Eure

Publié le Mis à jour le
Écrit par Fabienne Bahin et Valentine Voisenet

Avec 45 hectares de parc, le château du Champ de Bataille est un domaine prestigieux et contemporain, inspiré par des chefs-d'œuvre de l'architecte Louis Le Vau. Ce château offre une découverte quasi onirique d'un domaine démesuré, sorti tout droit du cerveau d'un grands décorateurs d'intérieur, Jacques Garcia.

Revenons sur l'histoire du fabuleux château...

Le château du Champ de Bataille, au Neubourg, dans l’Eure, a été édifié au XVIIème

siècle pour le comte Alexandre de Créqui-Bernieulles.

En 1651, Alexandre de Créquy, fondateur et ami du prince de Condé, est exilé par le cardinal Mazarin, qui gouverne la France pendant la minorité du roi Louis XIV, sous

la régence d’Anne d’Autriche. Alexandre de Créquy, assigné à résidence, a hérité de sa mère, Renée de Vieuxpont, une forêt près de Neubourg qui est aussi un lieu de chasse. Il décide d’y faire construire un palais qui lui rappellerait les fastes de la cour des rois de France (cour qu’il n’allait plus jamais connaître). Les travaux durent de 1653 à 1663. De ce château, les seuls documents qui soient parvenus ou connus sont deux plans des jardins attribués à Le Nôtre.

En ce qui concerne l’origine du nom “Champ de Bataille”, plusieurs hypothèses sont avancées :

  • En 935, une grande bataille se serait déroulée sur ces lieux entre deux familles
  • Le nom serait lié à l’appartenance d’un champ à un certain M. Bataille
  • Le nom ferait allusion à des combats de sangliers qui auraient eu lieu sur le site où fut construit le château
  • Il commémorerait une victoire de la famille d’Harcourt sur sa rivale des Tancarville 

En 1992, Jacques Garcia rachète le château du Champ de Bataille. Architecte d’intérieur, il a mené des travaux de rénovation. La modification la plus importante est

le décloisonnement de plusieurs petites pièces afin de restituer les grands volumes

d’origine, ainsi que la création sur deux niveaux, dans la partie privée du château,

d’une vaste bibliothèque, dont le niveau supérieur est desservi par une galerie.

Le château est aussi redécoré avec d'innombrables collections d’objets d’art,

essentiellement d'origine royale.

ll est possible de visiter plusieurs salles :

  • La salle des gardes ou le salon d’Hercules
  • Le vestibule d’honneur réaménagé par le duc de Beuvron sous le règne de Louis XVI
  • Le salon Louis XV
  • Le cabinet des porcelaines qui présente une collection de porcelaines de Chine et du
  • Japon datant des XVII et XVIII siècles
  • La chambre de parade
  • La grande salle à manger
  • Le salon de compagnie qui a conservé une grande partie de son décor d’origine

Le château fait l’objet de plusieurs protections au titre des monuments historiques, en

particulier ses jardins.

Une merveille à découvrir dans le magazine Vachement Normand!

C'est Sylvain Moulène, l'administrateur du domaine de Champ de Bataille, qui ouvre la visite. Sylvain travaille aux côtés de Jacques Garcia pour faire rayonner le domaine à sa juste valeur. La château du Champ de Bataille détient une collection exceptionnelle de meubles et d'objets royaux, qui reste encore un peu trop confidentielle au regard de son originalité et de son caractère unique. 

Place à la visite des jardins par François Prévost, le jardinier en chef depuis deux ans. Conçus comme une oeuvre d'art, ces jardins nous invitent à la contemplation, à un voyage dans l'antiquité et à la réflexion philosophique. 

Vincent rencontre enfin Jacques Garcia, collectionneur fou. Il partage sa passion pour l'art et détaille la conception de chacune de ses pièces que le maître de maison à l'honneur de nous faire visiter. 

durée de la vidéo : 56sec
Sommaire de Vachement Normand qui nous fait découvrir cette semaine le château du Champ de Bataille dans l'Eure ©France 3 Normandie

Un magazine de découverte présenté par Vincent Chatelain

Produit par  Media TV et France 3 Normandie

Réalisé par Michaël Gosselin

A retrouver dimanche 3 avril à 12h55 sur France 3 Normandie

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité