VIDÉO Législatives 2024. Ce qu'il faut retenir du débat entre les candidats de la 4e circonscription de l'Eure

France 3 Normandie organise une série de débats pour les élections législatives du 30 juin et 7 juillet. Dans la 4ème circonscription de l'Eure, la dernière à gauche du département, le député sortant Philippe Brun (Nouveau Front populaire) affronte Patrice Pauper (Rassemblement national), Anne Terlez (MoDem - Ensemble) et Christophe Solal (Lutte ouvrière).

Louviers en est la ville principale. Avec 127 555 habitants, la quatrième circonscription de l'Eure est la plus peuplée du département. C'est aussi celle qui a gagné le plus d'habitants en cinq ans : 3 000. Elle regroupe notamment les communes d'Amfreville-la-Campagne, Gaillon, Louviers, Pont-de-l'Arche, Val-de-Reuil ou encore Grand Bourgtheroulde.

On y retrouve majoritairement des couples avec enfants dans des communes rurales, le plus souvent en maison, avec une catégorie socioprofessionnelle majoritairement ouvrière.

Des actifs qui prennent beaucoup la voiture pour aller au travail, mais aussi chez le médecin, à la pharmacie ou encore chez le dentiste, car l'accès aux équipements médicaux est bien plus mauvais que la moyenne nationale.

L'unique circonscription socialiste

La 4ᵉ circonscription de l'Eure a longtemps été socialiste : de 1997 à 2017. Elle a basculé avec la République en Marche de 2017 à 2022, avant de rebasculer à gauche en 2022 avec l'élection du socialiste Philippe Brun.

Sur cinq circonscriptions dans l'Eure, elle est la seule à ne pas être passée sous la bannière RN aux dernières élections. Le socialiste Philippe Brun était arrivé en tête in extremis avec 50,45% des voix.

Mais à l'issue de ces législatives, elle pourrait bien tomber entre les mains du Rassemblement National, arrivé en tête des élections européennes avec un score de 42,6% dans le département.

Quatre candidats étaient présents sur le plateau de France 3 Normandie mercredi 26 juin 2024 pour débattre sur le pouvoir d'achat et les déserts médiaux : le député sortant PS investi par le Nouveau Front Populaire Philippe Brun, Patrice Pauper, candidat du Rassemblement National, Christophe Solal, déjà candidat en 2022 et investi par Lutte Ouvrière, et Anne Terlez, première adjointe au maire de Louviers et vice-présidente du Département, candidate Modem pour Ensemble.

Inflation et pouvoir d'achat : quelles propositions ?

C'est le thème qui préoccupe le plus les Français : l'inflation et du pouvoir d'achat. Sur un territoire qui a accueilli le grand débat national de 2019 qui faisait suite à la crise des gilets jaunes, Philippe Brun, député sortant propose une hausse du SMIC de 14%, "qui doit être compensé pour les petites et moyennes entreprises".

Pour Patrice Pauper (Rassemblement national), qui propose une hausse des salaires de 10%, "il faut baisser la TVA de 5,5 à 20% sur les énergies : essence, fioul, électricité".

Pour Anne Terlez (MoDem - Ensemble), "il faut agir sur les deux postes budgétaires les plus importants : se loger et se déplacer". La vice-présidente du département souhaite baisser de 15% la facture d'électricité. 

De son côté, le candidat de la Lutte Ouvrière, Christophe Solal, indique : "Il faut prendre directement aux plus riches : des milliers de milliards partent dans des spéculations financières, c’est du vol !"

   

Comment lutter contre les déserts médicaux ?

Après le pouvoir d'achat, la question des déserts médicaux est particulièrement prégnante dans l'Eure puisque le département est l'un des pires de France en matière de démographie médicale : 53 généralistes pour 100 000 habitants, 34 dentistes pour 100 000 habitants. Le problème touche aussi bien les campagnes que les villes.

Pour Philippe Brun, il s'agit de réguler l'installation des médecins. Une mesure décriée dans la profession. "On a perdu 50 médecins ces cinq dernières années, il faut agir. On ne peut plus s'installer dans les endroits trop denses. Ça passe par le salariat des médecins, la création de cabinet publique."

Anne Terlez, qui est soignante et ergothérapeute, est contre cette mesure. "Nous avons besoin de faire avec les médecins et pas contre eux. Je ne crois pas en la régulation. On a financé trois centres de santé, on a mis en place des bus itinérants qui vont dans la ruralité. Il faut adapter la politique de santé aux territoires"

Pour Christophe Solal (LO), il faut "rouvrir les centres de santé, les hôpitaux, les maternités et les cliniques qui ont fermé et embaucher massivement."

Le candidat du Rassemblement National propose d'aider les jeunes "à s'installer et permettre aux plus anciens de revenir et d'être exonérés sur les honoraires qu'ils pourraient recevoir".

Retraite, sécurité, jeunesse, logement... les cartes blanches des candidats

Pendant le débat, chaque candidat a eu droit à une carte blanche pour aborder le thème de son choix. Philippe Brun a décidé le thème de la réforme des retraites, "qui coûte plus cher qu'elle ne rapporte. Il faut une nouvelle réforme qui prend en compte la pénibilité des carrières." Le candidat sortant souhaite également un minimum contributif à 1 200 euros.

De son côté, le candidat RN Patric Pauper suit la ligne de Jordan Bardella en proposant la retraite à 66 ans pour les personnes qui commencent à travailler à 24 ans. "La position du RN est celle d'aider ceux qui ont travaillé tôt, à 16-17 ans, dans la pénibilité."

Ce dernier a choisi pour thème de sa carte blanche l'insécurité et la justice : "Je souhaite revenir à la peine planché mise en place par Nicolas Sarkozy qui avait été supprimée par François Hollande. Si un délinquant commet une infraction, c'est minimum 5 ou 10 ans."

Anne Terlez, candidate de la majorité présidentielle, réagit : "La sécurité est un problème majeur dans notre pays, il faut être ferme et renforcer la police de proximité."

 "Avec seulement 30 gendarmes à Gaillon, on ne va pas s'en sortir avec aussi peu d'effectifs", ajoute Philippe Brun. "Il faut désarmer notre jeunesse, je suis favorable ) un service civique obligatoire pour que chacun retrouve le sens de l'engagement et de la solidarité."

La carte blanche d'Anne Terlez porte sur le logement : "C'est le poste de dépense le plus important dans le budget des Français et dans cette circonscription de l'Eure. Il faut que l'État remette sur la table le sujet pour permettre l'accession sociale à la propriété, il faut des nouveaux logements sociaux, plus d'aide pour isoler son logement. Des dépenses en moins, c'est bon pour le porte-monnaie."

Législatives 2024 : les candidats au premier tour

Pour rappel, six candidats se présenteront dans cette circonscription les 30 juin et 7 juillet prochains : 

  • Stacy BLONDEL (Reconquête!)
  • Philippe BRUN (Nouveau Front populaire (PS)) - candidat sortant
  • Christophe SOLAL (Lutte ouvrière)
  • Patrice PAUPER (Rassemblement national)
  • Anne TERLEZ (MoDem)
  • Olivier ISTIN (LR-UDI-Les Centristes)

L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Normandie
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité