Cet article date de plus de 5 ans

Festival de Deauville: les avant-premières de la 42e édition

En parallèle de la compétition, le festival du cinéma américain présente au public plusieurs long-métrages. Découvrez en vidéo ce que réserve la 42e édition. 
Depuis le début de l'été, les organisateurs du festival du cinéma américain de Deauville avaient distillé quelques annonces, les hommages rendus à Michael Moore, James Franco ou Stanley Tucci et les films d'ouverture, "Infiltrator" avec Bryan "Breaking bad" Cranston, et de clôture, la nouvelle comédie de Todd Philipps (Starsky et Hutch et la triologie Very Bad Trip) avec Seth Rogen et Miles Teller. Ce mardi matin, c'est l'intégralité de la programmation de cette 42e édition qui a enfin été dévoilée à moins de deux semaines du coup d'envoi (le 2 septembre).

En parallèle de la compétition (14 films sélectionnés cette année ), le festival sera également l'occasion de découvrir d'autres long-métrages en avant-première, des films à venir plus ou moins rapidements dans les salles françaises.

Deux légendes du jazz à Deauville

Le public du festival pourra notamment découvrir deux films consacrés à des légendes du jazz, Miles Davis avec "Miles ahead" du comédien-réalisateur Don Cheadle et Chet Baker incarné par Ethan Hawke dans "Born to be blue" de Robert Budreau.
Ba Miles Ahead

Noir c'est noir

Polars et thrillers sont également au programme avec "War on every one" ( en français: Au dessus des lois) du réalisateur irlandais John Michael McDonagh sur un duo de policiers pourris, "Collide" avec Anthony Hopkins, Ben Kingsley et Nicholas Hoult sur un jeune homme poursuivi par des trafiquants de drogue, ou "Comancheria" sur deux frères forcés de braquer des banques pour éviter la saisie de la propiété familiale. Le film a été présenté au dernier festival de Cannes et semble avoir convaincu la critique. Thriller politique et technolgique enfin avec "Eye in the sky", où un pilote drone militaire est tiraillé entre sa mission, stopper une attaque terroriste, et les possibles dommages collatéraux.


L'amour, toujours l'amour

Des histoires d'amour avec le premier film en langue anglaise de Radu Mihaileanu (également memebre du jury cette année), "L'histoire de l'amour", mais aussi "Frank & Lola" avec Michael Shannon, l'acteur incontournable du cinéma indépendant (il est présent dans deux films cette année à Deauville et était à l'affiche du Grand prix du festival l'an dernier).

Frank & Lola // Clip from San Francisco Film Society on Vimeo.


Autre grand acteur, revenu ces dernières années sous les projecteurs grâce notamment au petit écran (True Detective), Matthew McConaughey incarne un fermier du Mississipi prenant la tête d'un groupe de paysans et d'esclaves face à l'armée confédérée en pleine guerre de Sécession dans "Free state of Jones" de Gary Ross.

Enfin, un peu de légèreté avec la dernière comédie de Rob Reiner (Stand by me, Princess Bride), "Ainsi va la vie", avec Michael Doyuglas et Diane Keaton, et du fantastique pour le jeune (et moins jeune) public avec la dernière réalisation des studios Laika (Coraline, L'Etrange pouvoir de Norman), spécialiste de l'animation en stop-motion, "Kubo et l'armure magique".


BA Kubo



Poursuivre votre lecture sur ces sujets
festival de deauville cinéma culture