Avec la fin de la limitation à 30 personnes, les fidèles de retour dans les lieux de culte de Normandie

Après un recours devant le Conseil d'Etat, les responsables de la communauté catholique ont obtenu gain de cause et les messes du premier dimanche de décembre ont vu revenir les fidèles en plus grand nombre à  Rouen et à Lisieux.
 
Rouen le 6 décembre 2020 : un peu moins de 300 fidèles dans la cathédrale
Rouen le 6 décembre 2020 : un peu moins de 300 fidèles dans la cathédrale © Félix Bollez / France Télévisions
Parmi les mesures sanitaires prises par le gouvernement pour le deuxième confinement de 2020, la question de l'accès aux cérémonies et offices religieux a été une source d'inquiétude et de déceptions pour beaucoup de pratiquants.

Je crois que qu'il y a là un vrai sujet de désaccord avec le gouvernement, j'espère que nous ne devrons pas aller jusqu'à un recours devant le conseil d'Etat.
Mais c'est une question qui se pose… "

Mgr Dominique Lebrun,
archevêque de Rouen, le 1er novembre 2020

L'interdiction des messes a été l'occasion pour certains fidèles de manifester pour réclamer la réouverture des lieux de culte. De leur côté, les évêques et archevêques (comme celui de Rouen) ont fait le choix d'une procédure devant le Conseil d'Etat. Qui leur a finalement donné raison.
durée de la vidéo: 01 min 42
Mgr Lebrun

Un malentendu ?

C'est ainsi que le gouvernement a été contraint d'autoriser le retour des messes, mais avec "une jauge de 30 personnes" maximum. Même si, comme à la cathédrale de Rouen, l'édifice peut accueillir 1400 personnes… S'agit-il, comme l'affirme le Canard Enchaîné, d'une confusion faite par le Premier ministre entre 30 % et 30 personnes ?  
Quoi qu'il en soit, le gouvernement a été obligé, une seconde fois, de corriger le tir et de définir des mesures sanitaires conformes à celles déjà mises en œuvre au début de l'été, lors du "déconfinement".

Ce 6 décembre 2020 était donc le premier dimanche avec des messes sans cette "jauge de 30" tant critiquée, en attendant d'autres mesures d'assouplissement qui devraient être annoncées le 15 décembre par Jean Castex.   
durée de la vidéo: 03 min 06
messes_rouen_lisieux
"Je crois qu'il y un réel soulagement pour les Chrétiens de pouvoir retrouver leurs églises, ici la cathédrale de Rouen. C'est un espace immense, et c'est vrai que le chiffre de 30 personnes était difficilement compréhensible."

Là, il y a vraiment la joie des personnes de se retrouver, mais joie teintée de tristesse quand même parce qu'on sent que dans nos assemblées, certains membres ne sont pas revenus. Peut-être par crainte, et puis aussi peut-être par habitude de suivre les offices à la télévision.
Voilà : il y a à la fois de la joie et un petit peu la tristesse".

Abbé Alexandre Gérault,
recteur de la cathédrale Notre-Dame de Rouen,
le 6 décembre 2020

Rouen le 6 décembre 2020 : nouvelles mesures sanitaires à la cathédrale
Rouen le 6 décembre 2020 : nouvelles mesures sanitaires à la cathédrale © Félix Bollez / France Télévisions

Joie aussi dans les églises du Calvados

Avec le gel hydro-alcoolique, le port du masque, et le positionnement un rang sur deux avec une distance d'au moins une chaise entre chaque personne, ces nouvelles conditions d'accès aux églises ont rassuré et soulagé, comme à Rouen,  les fidèles de la messe de Lisieux où la crypte peut accueillir 800 personnes.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
religion société polémique confinement santé covid-19