Forts coefficients de marée attendus sur le littoral, la préfecture maritime appelle à la prudence

Des coefficients de marée allant jusqu'à 104 sont annoncés sur le littoral de la façade maritime de la Manche et de la Mer du Nord du 20 au 22 août. Les usagers de la mer sont appelés à redoubler de prudence. 
Grandes marées au pied du Mont Saint-Michel
Grandes marées au pied du Mont Saint-Michel © Franck Castel/Wostok Press/Maxppp
"Il est fortement conseillé de consulter avant toute sortie en mer ou sur le littoral la météo, les coefficients et horaires de marée", rappelle la préfecture maritime de la Manche et de la Mer du Nord. De forts coefficients de marée, allant jusqu'à 104, sont annoncés sur tout le littoral de la façade maritime de la Manche et de le Mer du Nord du 20 au 22 août prochain. Ce qui peut "attirer de nombreuses personnes" d'après la préfecture, qui appelle à la plus grande prudence.

Dans un tweet, la préfecture enjoint les usagers de la mer à faire preuve de "prudence" et de "vigilance" : 
La préfecture recommande également de porter des vêtements de couleur vive pour être facilement identifiable, de toujours garder son portable dans un contenant étanche, de ne pas sortir seul et d'informer ses proches de ses intentions au préalable, de rester à proximité d'un point de repli et de mettre une alarme sur son portable pour ne pas louper l'heure du retour. "Quelques minutes peuvent parfois suffire pour être isolé par la marée montante", rappelle la préfecture. 

   

Des interventions en hausse durant l'été 

Plusieurs stations de la Société nationale de sauvetage en mer (SNSM) rapportent une hausse du nombre d'interventions cette été, dont de nombreuses en raison de "l'impréparation" des usagers de la mer, selon Philippe Auzou, président de la section SNSM du Calvados. Certains comportements frôlent même l'inconscience. "Il y a des gens qui se trouvent en difficulté, qui arrivent à s'en sortir seuls et qui ne se rendent pas compte que les secours ont été mobilisés", explique Philippe Auzou. 

A Etretat, des promeneurs se retrouvent régulièrement coincés dans la grotte du "Trou à l'homme" au moment de la marée montante. Piégés, ils doivent alors compter sur l'intervention des secours pour rejoindre la terre ferme. 



 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
grandes marées mer nature