Etretat : comment dissuader les estivants d'être piégés dans "le trou à l'homme" ?

La station balnéaire retrouve ses visiteurs qui ont soif de grand air et de paysage grandiose. Leur élan les amène souvent à vouloir visiter la cavité dite du "trou à l'homme" près de l'aiguille. Depuis début juillet, les secours sont mobilisés pour aller les chercher lorsque la marée monte.
Le chemin vers la grotte du "trou à l'homme" est recouvert à marée haute. Les promeneurs n'y prennent pas garde
Le chemin vers la grotte du "trou à l'homme" est recouvert à marée haute. Les promeneurs n'y prennent pas garde © T. Tavitian/France Télévisions
 
A Etretat, la beauté du paysage déboussole souvent les touristes. Ils sont tentés de faire des selfies périlleux en haut des falaises, ou de se promener juste en dessous. La puissance des vagues sur la plage les surprend.  Et comme les visiteurs aiment avoir un but à leurs promenades, ils se dirigent vers le "trou à l'homme". 

Cette cavité naturelle est mystérieuse et donc tentante. Elle est aussi creusée de tunnels qui permettaient aux pêcheurs de joindre la plage d'Etretat à la baie de Jambourg.
 
La théorie....et la pratique
La théorie....et la pratique © France Télévisions

La promenade de fin d'après-midi devient angoissante quand la marée montante piège les touristes. Il faut attendre plusieurs heures. La plupart du temps les secours sont mobilisés pour leur "énième" sauvetage du "trou à l'homme". 

Un arrêté interdit cette excursion. Cela ne dissuade pas les promeneurs. Il faut être pragmatique. Des agents de sécurité ou de la réserve municipale se relaient dans la cavité pour veiller à la sécurité et évacuer quand la marée monte. Une amende de 35 euros pour les touristes inconséquents pourrait être votée prochainement par les élus d'Etretat. 
 
 

Beaucoup de franciliens viennent. Ils ont l'habitude de nager en piscine. ici la mer,c'est tellement différent. C'est plus fatigant avec les courants, les vagues. Les gens s'épuisent et ils ont du mal à revenir

Pierre-Yves Leroux, pompier volontaire
 

A Etretat, de nouvelles mesures pour éviter que les promeneurs soient piégés dans "le trou à l'homme"

 

© France Télévisions/ T. Tavitian

























 




 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sécurité société