GP de Bahreïn de F1 : Gasly et Ocon dans les points

L'accident effroyable de Romain Grosjean (Haas), miraculeusement sorti indemne de l'incendie de sa monoplace, restera l'image marquante du Grand Prix de Bahreïn de F1 dimanche, que Pierre Gasly et Esteban Ocon prennent la 6ème et la 9ème place.
Pierre Gasly termine à la 6ème place du GP de Bahrein
Pierre Gasly termine à la 6ème place du GP de Bahrein © Giuseppe Cacace Pool EPA Newscom MaxPPP

Week-end réussi pour Gasly

Pierre Gasly s'est encore montré à son avantage ce week-end sur le circuit de Sakhir. Parti de la 4e ligne, le Français, vainqueur à Monza début septembre, a piloté avec maîtrise et sang-froid, oscillant entre les 5e et 7e places avant de terminer 6e. Avec un arrêt aux stands de moins que ses adversaires, "ça a été une des courses les plus dures" pour le pilote d'AlphaTauri. "Ca n'était pas des plus agréable, a-t-il confié. C'était vraiment une affaire de gestion: attaquer autant que possible sans trop abîmer les pneus. Il nous a manqué quelques tours mais le pari était tout de même payant et nous a permis d'obtenir un de nos meilleurs résultats cette année", termine le 10e du classement des pilotes avec 71 points.

Ocon, Ricciardo et Renault déçus

Esteban Ocon (Renault) est 9e, soit deux rangs derrière son équipier, l'Australien Daniel Ricciardo (7e). Le Français de 24 ans décroche donc deux points, soit huit au total dans l'escarcelle du constructeur tricolore, qui ne peut pas s'en satisfaire.
"Après des qualifications très encourageantes avec Daniel sixième et Esteban septième, cette course est clairement une déception, ne cache pas le team principal Cyril Abiteboul. Nous avons perdu des positions lors des deux départs, la première fois avec Esteban et la seconde avec Daniel. Cela a handicapé notre course et impacté notre stratégie avec des arrêts (aux stands) anticipés. Dans le second relais, les deux voitures n'ont pas réussi à trouver le rythme et il nous faudra comprendre pourquoi." (...)  

Le bilan de ce week-end n'est pas à la hauteur de nos ambitions et il nous faut nous remobiliser très vite pour les deux dernières courses [de la saison, NDLR]

Cyril Abiteboul, team manager Renault d'Esteban Ocon

"Ce résultat est d'autant plus fâcheux que les McLaren, pourtant moins bien placées sur la grille (Norris 9e et Sainz 15e), terminent plus haut (Norris 4e et Sainz 5e). Conséquence, chez les constructeurs, la rivale britannique prend 27 points d'avance à la 3e place, devant Racing Point puis Renault. Chez les pilotes, Ricciardo est 4e avec 102 unités et Ocon 12e avec 42.

Grosjean miraculé

Romain Grosjean est miraculeusement sorti sain et sauf, sinon des brûlures sur le dos des mains, de l'incendie de sa monoplace après un accident impressionnant, qui a ému aussi bien les autres pilotes que les téléspectateurs. Exemple avec le normand Pierre Gasly sur Twitter, qui s'est dit "Très heureux de terminer P6 aujourd'hui, mais cela ne semble pas si important ce jour-là. Je souhaite à mon ami Romain Grosjean le meilleur et le plus rapide rétablissement."
  La Haas de Romain Grosjean a quitté la piste à cause d'un accrochage juste après le départ de la course, a été coupée en deux et a pris feu après avoir heurté à 220 km/h les barrières de sécurité à la sortie du virage 3. Après des minutes qui ont semblé des heures, les caméras de télévision ont montré le Franco-Suisse de 34 ans s'extraire seul de la "cellule de survie" (l'habitacle renforcé) de sa F1 et s'éloigner du brasier en tremblant, aidé par le pilote de la voiture médicale des GP. "Qu'il ait survécu est franchement un miracle", témoigne son équipier danois Kevin Magnussen. Grosjean, 18e du classement des pilotes avec deux points, passera la nuit de dimanche à lundi l'hôpital.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
formule 1 sport auto-moto