• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Grandes marées : les autorités recommandent la prudence

Encore une interdiction après une période de pluie / © FRANK PERRY / AFP
Encore une interdiction après une période de pluie / © FRANK PERRY / AFP

Le temps s'annonce estival : en ce long week-end du 15 août, les forts coefficients de marée devraient logiquement attirer la foule. La préfecture maritime rappelle quelques consignes élémentaires à respecter.

Par Pierre-Marie Puaud

Sur la côte ouest du Cotentin, les jours de gros coefficient, la mer peut se retirer à plusieurs kilomètres, libérant un fantastique terrain de jeu pour qui aime débusquer les praires tapies dans le sable. Il n'y a qu'à se pencher. C'est tentant. Et pour peu que la partie de pêche soit prolifique, le temps passe vite à remplir un sceau. Pourtant, il vaut mieux garder un oeil sur la montre. "Quelques minutes peuvent parfois suffire pour se retrouver isolé par le flot", souligne la préfecture maritime.


Le calme apparent de l'estran est trompeur. Un estivant peu au fait des subtilités de nos marées peut assez vite se retrouver piégé par la montée des eaux. Un pêcheur du cru qui connaît la plage comme sa poche aussi. "La plupart des cas d’isolement par la marée sont la conséquence de négligence, de méconnaissance ou d’imprudence de la part des usagers, déplore la préfecture maritime. Un nombre important d’opérations de secours en mer, liées aux marées, pourraient ainsi être évitées si ces règles de prudence étaient appliquées par tous". Le préfet maritime a donc jugé utile de publier une liste de recommandations alors que les coefficients de marée dépasseront 100 jusqu'au 15 août. 



"Il est donc fortement recommandé :
 
  • de consulter avant toute sortie en mer ou sur le littoral la météo, les coefficients et horaires de marée, et si nécessaire de se faire expliquer ce que cela implique concrètement.
 
  • de ne pas sortir seul et d'informer ses proches de ses intentions au préalable (heure de départ et si possible de retour) ;
 
  • de disposer d'un moyen de communication pour alerter les secours (téléphone portable - n°196 - ou VHF) ;
 
  • de rester à proximité d'un point de repli et de conserver un point de repère visuel sur le littoral (en montant, la marée peut modifier considérablement la perception de l'environnement) ;
 
  • de se méfier de la brume et du brouillard ; (même en plein mois d'août ! NDLR)
 
  • en cas de doute ou de méconnaissance des lieux, de ne pas s'engager sur l'estran.


Les horaires et les coefficients de marée varient d'un endroit à l'autre. Il sont consultables ici.

 

Sur le même sujet

Réaction de Brigitte Lebrethon au décès de Jacques Chirac 26 septembre 2019

Les + Lus