Grève du 19 décembre : le point sur les blocages en Seine-Maritime et dans l'Eure

blocage à Dieppe, jeudi matin 19 décembre / © France 3 Normandie
blocage à Dieppe, jeudi matin 19 décembre / © France 3 Normandie

Pour ce quinzième jour de mobilisation sociale contre le projet de réforme des retraites, plusieurs blocages ont eu lieu jeudi matin au Havre, à Évreux, à Dieppe ou encore à Val-de-Reuil.

Par VG

Différents blocages ont eu lieu jeudi matin en Seine-Maritime et dans l'Eure, pour le quinzième jour de mobilisation sociale contre le projet de réforme des retraites. 

Au Havre

Au Havre, des grévistes se sont regroupés sur la place Jenner dès 4 h 30, et jusqu'à 9 heures. 

Au départ, les manifestants avaient pour objectif de bloquer les dépôts de tramways et de bus du Havre, mais ils ont dû changer de stratégie après que leur projet a "fuité".

 



Des tramways ont donc été bloqués près de la place Jenner. Le réseau de transport havrais LIA a fait circuler des bus de substitution. Le tunnel Jenner était par ailleurs fermé à la circulation jeudi matin. 


 



Le trafic est revenu à la normale vers 9 heures. 

À Dieppe

À Dieppe, un blocage avait lieu dans le secteur de la zone industrielle de Rouxmesnil-Bouteilles, dès 5 heures du matin.

Entre 100 et 150 personnes ont mis en place un barrage filtrant, puis bloquant, distribuant des tracts et coupant l'électricité sur la route. 

"On est dans la continuité de la lutte contre la réforme des retraites, on a fait plusieurs mobilisations, plusieurs manifestations, et aujourd'hui on a décidé de faire un blocage de l'économie", explique un syndicaliste. 

À Évreux

Contrairement aux grévistes havrais, les militants de l'intersyndicale FSU-CGT-FO d'Évreux ont réussi à bloquer le dépôt de bus TransUrbain ce jeudi matin, à partir de 6 heures.  

Aucun bus ne pouvait entrer ou sortir du dépôt, situé rue Jean-Monnet, dans le quartier de Nétreville.

À Val-de-Reuil

Toujours dans l'Eure, cette fois-ci à Val-de-Reuil, une petite centaine de personnes a bloqué les camions du centre de colis de la Poste de Val-de-Reuil, dès 4 h30 et jusqu'à 9 h 10 jeudi 19 décembre. 
 


Les syndicats CGT et Solidaires étaient sur place, ainsi que des Gilets jaunes.

Le site traite 100 000 colis par jour, c'est l'un des plus gros centres de tri de la région. 

 

Sur le même sujet

Les + Lus