• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Ifs candidate pour recevoir la maison d'arrêt

Où implanter la future maison d'arrêt dans l'agglomération Caennaise? Depuis l'officialisation en 2014 de la reconstruction de la prison, le lieu fait débat. Dernier élement en date : la proposition d'un terrain par  la commune d'Ifs.

Par Elise Ferret

"Il n'existe pas 10000 terrains qui répondent aux besoins et aux contraintes de l'administration pénitentiaire avec la proximité du CHU, du TGI, des facilités de transport" explique Michel Patard-Lengendre, maire Les Républicains d'Ifs. La parcelle de 15 hectares pourrait accueillir la nouvelle maison d'arrêt de Caen selon l'élu. La proposition a été faite conjointement  avec le président de l'agglomération au Ministère de la Justice.
L'agence publique pour l'immobilier de la Justice (APIJ) doit rendre son rapport et son avis au ministre courant mars. Les élus de l'opposition protestent. Le projet n'a jamais été présenté officiellement au conseil. Pour les surveillants de prison, il y a urgence. En effet, le taux d'occupation de la maison d'arrêt est de 142%. Elle accueille 400 personnes pour 280 places. La prison ne sera pas livrée avant 2022, voire 2023.


Reportage Franck Bodereau et Guillaume Le Gouic

Proposition de parcelle pour la prison à IF
Michel Patard-Lengendre: Maire (LR) d'Ifs
Sylvaine Baumard: conseillère municipale d'opposition et conseillère communautaire de Caen-la-Mer
Ludovic Godel: surveillant, secrétaire local FO Pénitentiaire

L'Agence Publique pour l'Immobilier de la Justice (APIJ)  est un établissement  public administratif spécialisé, placé sous la tutelle du ministère de la Justice, qui lui confie la conception et la gestion des grands projets immobiliers relevant des différentes directions du ministère (services judiciaires, administration pénitentiaire

Sur le même sujet

Edouard Philippe à Rouen pour lancer "Team France", outil numérique pour aider les entreprises à exporter

Les + Lus