Des parents portent plainte pour enlèvement

Une jeune fille de 15 ans aurait été emmenée par un jeune majeur. Les enquêteurs pensent à une fugue

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

"Pour moi, c'est un enlèvement", s'écrie Madeleine Helfrich, la mère de Thérèse. La jeune fille, âgée de 15 ans, a disparu depuis le 19 novembre. Elle serait partie de Mézidon-Canon avec un jeune majeur, Noé, issu comme elle de la communauté du voyage et vivant en Touraine.

Le soir même, les parents de Thérèse se rendent à la gendarmerie pour porter plainte pour enlèvement. La justice ne croit pas en cette thèse et penche plutôt pour la fugue. Cyrille Fournier, vice-procureur de Lisieux, évoque "un stratagème mis en place par cette jeune fille pour échapper à la surveillance de ses parents". Si les enquêteurs estiment que la jeune fille n'est pas en danger pour le moment, "nous mettons tout en oeuvre pour la retrouver".

Le dossier a été transmis le 25 novembre au parquet de Tours. Des auditions ont été menées en Touraine et n'ont rien donné. Le jeune homme n'a pas été localisé. Il n'a donc pas été auditionné. L'enquête est revenue à Lisieux en début de semaine. Si la justice continue de soutenir la thèse de la fugue, le parquet de Lisieux, par la voix de son vice-procureur, affirme prendre l'affaire très au sérieux: "On pourrait retenir l'infraction de soustraction de mineur à l'encontre du jeune homme", affirme Cyrille Fournier, "la peine encourue est une peine de cinq ans d'emprisonnement."

Thérèse et Noé auraient fait connaissance par téléphone. Des cousines auraient transmis les numéros de téléphone. Madeleine Helfrich raconte avoir eu la mère de Noé au téléphone: "Elle m'a appelé d'un numéro masqué. Elle m'a dit qu'ils voulaient la garder et la cacher jusqu'à sa majorité." Pour la mère de Thérèse, "ils veulent la garder pour un mariage avec leur fils qu'elle n'a jamais connu". D'après le vice-procureur de Lisieux, "pour le moment, cette information n'est pas confirmée par les autres éléments de l'enquête."

Les enquêteurs tentent toujours de localiser Thérèse et le jeune homme.

Découvrez ci-dessous le reportage de Marie-Pierre Gressant et Florine Ebbhah


Mézidon-Canon: des parent portent plainte pour... par france3bassenormandie_845