Cet article date de plus de 9 ans

Jacques Anquetil, le Viking de Quincampoix

Une exposition est consacrée à Jacques Anquetil place du vieux Marché à Rouen jusqu'au 8 juillet.

A l'occasion des 50 ans de sa 3e victoire dans le Tour de France et des 25 ans de sa disparition, plus de 200 objets ayant appartenus au champion sont visibles pour les amateurs de cyclisme et les autres.

« Le sport cycliste est beaucoup trop dur pour courir après des médailles » voilà qui pourrait servir d’épitaphe à Jacques Anquetil. Né le 8 janvier 1934 à Mont Saint Aignan, élevé à Quincampoix c’est d’abord en Normandie que Maître Jacques a construit sa légende.

Celui qui se décrivait alors comme le nouveau Fausto Coppi coure sous les couleurs de L’AC Sottevillaise avant de devenir professionnel dans l’équipe La Perle où il remporte à 19 ans sa première grande course : le Grand prix des Nations.
Ensuite il n’aura eu de cesse de marquer l’histoire de son sport : 5 victoires dans le tour de France en 1957, puis de 1961 à 1964, 2 Giros, et 1 Vuelta. 184 victoires au total. En 1964, Son duel avec Raymond Poulidor divise la France en deux. Mais Anquetil ne courait pas après la popularité, il laissera cette victoire à Poupou. Une fois sa carrière terminée, il se retire dans son château de la Neuville Chant d’Oisel. Il meurt des suites d’un cancer en 1987.

Ne manquez pas Vu D'ici ce soir à 19 heures 18 sur France 3 Haute-Normandie consacrée à l'exposition. Michel Drucker est l'invité de Emilie Leconte.

Les archives INA

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
expositions cyclisme