La Brittany-Ferries reviendra-t-elle à Cherbourg ?

Publié le Mis à jour le
Écrit par P-M P

La compagnie de Roscoff annonce un train de mesures d'économie visant à "retrouver la compétitivité".

Le communiqué publié en marge de la tenue d'un Comité d'Entreprise Extraordinaire demeure flou. Mais la Brittany Ferries ne fait pas mystère de sa stratégie qui consiste à réduire la voilure sur les lignes déficitaires. A Cherbourg, l'inquiétude est forte, même si le nouveau "plan de  lignes" ne doit être dévoilé qu'en juillet.

En septembre dernier, la compagnie avait déjà annoncé la fin des rotation hivernales entre l'Angleterre et le Cotentin. Cette année, le service d'été est seulement assuré par des bateaux rapides. Quant au Barfleur, le ferry qui desservait Cherbourg, il est désormais affrété par un armement danois pour naviguer entre Calais et Douvres.

Dans son communiqué, la Brittany indique vouloir supprimer "un certain nombre" de traversées avant et après la saison. La suspension des rotations depuis Cherbourg est donc appelée à durer. Mais selon certaines sources, la ligne Fret, assurée par le Cotentin pourrait aussi être concernée par ces mesures de réorganisation.

La Brittany Ferries emploie aujourd'hui 2500 salariés. Ses navires transportent 2,2 millions de passagers chaque année dont plus de 80% sont britanniques, et un million de véhicules. Mais les résultats de l'entreprise sont déficitaires depuis plusieurs années. Le taux de change Euro / Livre Sterling et l'envolée des prix du pétrole plombent les comptes. Malgré un chiffre d'affaire en hausse de 7%, la Brittany a encore enregistré une perte nette de 18 millions d'euros en 2011.