La fréquentation du Mont Saint-Michel en chute

Publié le Mis à jour le
Écrit par Catherine BERRA

Où le système de navettes pourrait se transformer en vraie fausse bonne idée.

Ça n'était pas totalement stupide que de vouloir débarrasser le Mont Saint-Michel de toutes les voitures, autocars et camping-cars qui y stationnaient naguère.

Mais les touristes trouvent que la marche est longue et les commerçants se plaignent.

Rien que de très normal au fond, quand les choses changent. Le seul hic, c'est que les chiffres de la fréquentation de la Merveille sont à la baisse : - 10% depuis la mise en service des navettes par rapport à l'année dernière à la même époque

Une baisse alarmante pour un début de saison également gâché par le mauvais temps d'avril et mai.

A peine un mois après la mise en service du nouveau parc de stationnement et des navettes, les effets ne tardent pas à se faire sentir.

800 mètres de marche, la bousculade pour accéder aux navettes, l'attente, les prix du parking et des navettes, les vélos et les chiens interdits... autant de nouveautés qui semblent rebuter les touristes. Nombre d'entre eux s'attendent d'ailleurs à trouver les navettes à la sortie du parking et ne comprennent pas qu'il leur faut en réalité marcher presque 1 km pour accéder aux bus.

Avant même la mise en place de ce nouveau système, plusieurs personnes, notamment les Amis du Mont, avaient manifesté leur inquiétude quant à une marche fatigante pour certains visiteurs et qui pourrait les décourager de monter jusqu'à l'abbaye. Sans compter qu'entre l'attente et le trajet, les temps de visite sont raccourcis pour les tour operator.

Bref, il faudra nécessairement un temps d'adaptation aux touristes et aux Montois.

Mais au bout d'un mois, l'expérience semble suffisamment concluante pour que des mesures d'information soient prises rapidement, comme le montre notre reportage ci-dessous, pour éviter l'hémorragie des touristes et de leur manne financière cet été.
 

Notre reportage


 

La fréquentation du Mont Saint-Michel en chute

Baisse de la fréquentation au Mont-Saint-Michel par france3bassenormandie_845