Le malaise de l'Ecureuil

Publié le Mis à jour le
Écrit par P-M Puaud avec Erwan de Miniac

Un mouvement de grève affecte les agences de la Caisse d'Epargne de Normandie.

Le personnel a organisé plusieurs rassemblements ce vendredi matin à Alençon, à Caen à Cherbourg et en Haute-Normandie, à Dieppe, au Havre et à Rouen. Les agents de la Caisse d'Epargne de Normandie étaient appelés à cesser le travail par une intersyndicale CFDT, CFTC, CGT, FO et SU-UNSA.

Selon la direction, le mouvement est suivi par 13,8 % des 1973 collaborateurs en Normandie. Deux agences sont fermées en Basse-Normandie.

Que se passe-t-il donc à la Caisse d'Epargne pour qu'une partie des agents descende dans la rue ? La vénérable institution est peu coutumière de ce genre de démonstration. Les syndicats déplorent une dégradation des conditions de travail. Ils dénoncent en particulier la "pression du résultat", la "course aux objectifs", la "politique du chiffre", les "contrôles permanents", la "mise en concurrence" des agences et un management par "le challenge à répétition".

La société anonyme coopérative (qui était encore un établissement d'utilité publique jusqu'en 1999) serait-elle devenue une banque comme les autres, engagée dans une compétition avec ses concurrentes et livrée à la jungle du marché ? Jointe au téléphone, la direction admet que l'établissement a connu "une évolution rapide, trop rapide peut-être".

La Caisse d'Epargne de Normandie, née du rapprochement des caisses des cinq départements normands n'a que quatre ans. Le nouvel ensemble compte 180 000 sociétaires et 1 700 000 clients. Malgré la concurrence très vive, l'Ecureuil demeure performant : "les encours de crédit progressent de 8% par an en moyenne ces quatre dernières années".

La direction nie des erreurs de management. Pour justifier le mal-être des agents, elle évoque un environnement "compliqué et anxiogène" lié à l'évolution constante du cadre règlementaire. D'ailleurs, lors de la prochaine réunion du Comité Hygiène et Sécurite, la Caisse d'Epargne de Normandie a prévu de créer une "Direction de la qualité de vie au travail", une annonce, assure la direction, "sans lien" avec la grève.

Reportage d'Erwan de Miniac et Gildas Marie

Le malaise de l'Ecureuil

Grève à la Caisse d'Epargne de Normandie par france3bassenormandie_845