Menaces pour l'emploi chez Arkéma

A Serquigny, les employés de l'usine de chimie craignent pour leur avenir.

video title

risques arkema

inquiétudes pour l'emploi chez arkema à serquigny

Nouveau coup dur pour le département de l'eure : un des fleurons industriels du département modifie sa stratégie industrielle et envisage des implantations en chine.

Les 700 employés du site de serquigny sont inquiets. 

Arkema, 18.000 salariés dans le monde, et premier chimiste français, a annoncé en novembre un projet de cession d'activités. De nouveaux investissements sont prévus en Chine.

Et certaines activités du groupe jusque là produites en france pourraient être délocalisées.

Sur le site de Serquigny, l'inquiétude est vive. Sept cent personnes y sont employées.

Alertés, les élus du département dont le Président du Conseil général se mobilisent.

Un courrier vient d'être adressé au premier ministre pour l'alerter sur ce dossier.

Cliquez sur la vidéo pour voir le reportage de Fréderic Lafond et Eric Lombaert.