Pétroplus : APG se retire

Un des deux repreneurs jette l'éponge


Rebondissement dans le feuilleton de la reprise de la  raffinerie de pétrole de Petit-Couronne (Seine-Maritime)

Le 24 août dernier deux sociétés avaient déposé une offre de reprise de la raffinerie Pétroplus et de ses 550 salariés,  à l'issue du délai fixé par le tribunal de commerce de Rouen.
L'étape suivante était fixée à mardi prochain  (4 septembre) date à laquelle le tribunal de commerce devait  prononcer son choix entre les deux propositions.

Retrait de dernière minute
C'est ce vendredi 31 août qu'un communiqué de la direction de l'usine Pétroplus annonçait que APG (Alafandi Petroleum Group) avait infomé les administrateurs judiciaires qu'il retirait son offre de reprise.
Il ne reste donc qu'un seul candidat : le groupe Net Oil.

Volte face ?
En réaction, l'intersyndicale demande au ministère du Redressement Productif une réunion d'urgence. Yves Scornet , porte parole des syndicats précise que le groupe APG "pourrait se raviser et revenir" si certains obstacles étaient levés, afin de résoudre des problèmes d'ordre techniques.

> A lire aussi
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité