Cet article date de plus de 4 ans

Iran : Ispahan et la Normandie craquent l'une pour l'autre

Ispahan a trouve Caen. Et vice versa. Cette deuxième ville du pays, capitale historique de la Perse et capitale culturelle de l'actuel Iran est intéressée par le savoir-faire normand.
La délégation normande ce mercredi à Ispahan, capitale culturelle de l'Iran
La délégation normande ce mercredi à Ispahan, capitale culturelle de l'Iran © AH
Se prépare à Ispahan pour l'an prochain un salon international du digital. Un défi pour cette agglomération de 4 millions d'habitants, en quête de reconnaissance.

Alors quand la Normandie entre en contact avec elle pour lui présenter son université, son histoire médiévale et son autre visage, la Normandie du Big Data, le coup de foudre est immédiat . La délégation normande réunie autour d'Hervé Morin rencontre ce mercredi matin les principaux acteurs de la ville pour préparer la signature d'un partenariat futur .


Les premiers dés sont jetés


Dans la foulée, Soyhuce, petite start-up caennaise qui est en train d'atteindre les sommets (créé avec 3 personnes en 2014 elle est en train aujourd'hui de recruter son trentième collaborateur), espère vendre à Ispahan une application dédiée au tourisme international.

© AH

"On vous attend en délégation avec vos chefs d'entreprises très prochainement ", a proposé Hervé Morin ce mercredi matin aux responsables présents. "Nous avons des échanges universitaires à construire et tant d'autres partenariats à mettre en place", a t-il conclu . Les représentants de l'Universite normande présents dans la délégation ont déjà une réunion de travail programmée ce mercredi à Ispahan. Une histoire a suivre .

© AH
© AH
© AH
© AH
© AH

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
région normandie politique fusion des régions réforme territoriale économie éducation société technologies sorties et loisirs université tourisme